Il a vécu 15 ans dans un logement de 1,56m2

ParisUn ancien locataire a attaqué en justice une propriétaire qui lui louait un appartement à Paris de 1,56 m2 pour 330 euros par mois. Il lui réclame 25'000 euros.

Le logement dans lequel a vécu Dominique pendant 15 ans.

Le logement dans lequel a vécu Dominique pendant 15 ans. Image: Fondation Abbé Pierre

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dominique, 50 ans, a vécu durant 15 ans dans un logement minuscule de 1,56 m2. Prix du loyer: 330 euros par mois. L'homme a attaqué en justice la propriétaire du logement. Il lui réclame 25'000 euros, soit le remboursement des loyers des 5 dernières années.

L'homme, qui a retrouvé un autre logement moins cher et plus grand, a raconté avoir entrepris cette démarche «pour que son histoire n'arrive pas à quelqu'un d'autre», ont rapporté plusieurs médias français mardi 15 octobre. «C'est en pente, on tient debout sur 20 centimètres. On ne vit pas, on survit. »

Dominique a expliqué que s'il est resté si longtemps, c'est parce qu'il n'avait pas le choix. «On finit par se dire que c'est ça ou la rue. Ça me paraissait normal...»

La Fondation Abbé Pierre a fini par lui venir en aide et a fait fermer le logement, illégal, par la Préfecture de Paris en janvier dernier. Selon Samuel Mouchard, un responsable de l'organisation, «les gens qui louent ce genre d'endroit n'ont pas le choix». En région parisienne, il y aurait au moins 130 de ces logements.

Créé: 16.10.2013, 07h41

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.