Homme torturé et émasculé à Alès: cinq personnes en garde à vue

GardUn homme de 51 ans avait été retrouvé mort étranglé, torturé et émasculé dans son appartement du centre d’Alès le soir de Noël.

La ville d'Alès se situe dans le Gard.

La ville d'Alès se situe dans le Gard. Image: Google Maps

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Cinq hommes ont été interpellés et placés en garde à vue mardi matin dans l’enquête sur le meurtre d’une homme de 51 ans retrouvé mort étranglé, torturé et émasculé dans son appartement du centre d’Alès (Gard) le soir de Noël, a-t-on appris mardi de source proche de l'enquête.

Les interpellations ont été réalisées après le visionnage de nombreuses bandes vidéo du quartier et l’analyse de traces d’ADN n’appartenant pas à la victime, mais il n’est pas sûr que le meurtrier se trouve parmi les personnes interpellées, a précisé la même source.

Le 24 décembre au soir, les pompiers étaient intervenus pour un incendie dans l’appartement de cet homme, décrit comme un "marginal" par les enquêteurs. Dans le logement, en partie détruit par le feu, ils avaient découvert le cadavre du locataire, entouré d’un important tas de détritus.

L’autopsie avait révélé qu’il s’agissait d’un meurtre. Le corps de l’homme présentait des traces de strangulation et de brûlures sur des parties du corps et avait été émasculé.

Dans cette affaire, les enquêteurs du SRPJ de Montpellier chargés du dossier ont entamé leur travail en privilégiant la thèse d’un meurtre sur fond d’alcool à la suite d’une dispute alors que la victime avait reçu des invités la nuit du réveillon de Noël, des "marginaux" qu’il fréquentait régulièrement. (AFP/TDG)

Créé: 19.02.2013, 12h04

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Grève: la crudité de certains slogans a choqué
Plus...