Oscar Pistorius réfute les accusations de meurtre

Afrique du SudL'athlète sud-africain, qui a comparu vendredi, va rester incarcéré. Il a fermement réfuté les accusations portées contre lui. Selon des voisins, Pistorius et son amie avaient déjà eu des disputes par le passé.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’athlète sud-africain Oscar Pistorius a comparu pour la première fois vendredi, en larmes, devant la justice qui l’a inculpé du meurtre de sa petite amie. Il a fermement réfuté les accusations portées contre lui, alors que le parquet prévoit de plaider la préméditation.

Vêtu d’un costume noir sur une chemise bleu ciel, Oscar Pistorius a écouté, debout tête baissée, le juge Desmond Nair lui signifier son inculpation, avant de commencer à sangloter en se couvrant le visage des mains.

Le coureur de 26 ans aux lames de carbone, des prothèses lui tenant lieu de pieds, n’a pas regardé le juge quand celui-ci l’a salué puis lui a demandé de se calmer et de s’asseoir.

De nombreux proches de l’athlète, dont son père Henke et sa soeur Aimee assis au premier rang, étaient présents, muets face à la presse et visiblement anéantis. Ils ont pu s’approcher de l’accusé et lui prodiguer des tapes dans le dos pour le réconforter.

Audiences renvoyées

Le juge a ensuite renvoyé à mardi et mercredi les audiences au cours desquelles la défense de l’athlète pourra demander une hypothétique remise en liberté sous caution. La police avait déjà exclu la thèse de l’accident jeudi et le parquet va même demander à requalifier l’affaire en «meurtre avec préméditation» passible d’une peine de prison pouvant aller jusqu’à la perpétuité.

A l’issue de l’audience devant le tribunal de Pretoria, qui a duré moins d’une heure, l’athlète a été transféré en cellule au commissariat de Brooklyn, un quartier aisé de Pretoria.

Dans un communiqué, son agent a par la suite précisé que l’athlète conteste «dans les termes les plus forts» sa mise en examen pour meurtre.

Oscar Pistorius a été arrêté jeudi matin après la découverte par la police du corps sans vie de sa petite amie Reeva Steenkamp, touché par quatre balles de 9 mm, à son domicile de Pretoria.

Selon les médias sud-africains, Oscar Pistorius a tiré sur sa compagne à travers la porte de la salle de bain. La jeune femme a été atteinte à la tête, à la poitrine, au bassin et à la main, écrit sur son site internet le journal en langue afrikaans Beeld. «La porte était criblée de balles», affirme un témoin cité par le journal.

Police appelée une première fois

L’hypothèse selon laquelle Oscar Pistorius, 26 ans, aurait tiré sur sa compagne en la confondant avec un cambrioleur avait dans un premier temps été évoquée par la presse. Mais la police a par la suite indiqué que les voisins avaient entendu «des bruits» avant les tirs et que le couple avait déjà eu des disputes par le passé.

Selon Beeld, la police a été appelée une première fois dans la soirée par des voisins après des cris d’une dispute provenant du logement d’Oscar Pistorius, situé dans un complexe résidentiel haut de gamme très sécurisé. La police a été appelée une seconde fois dans la nuit après les coups de feu.

Au lendemain du drame, c’est le portrait d’un Oscar Pistorius caractériel qui émergeait dans de nombreux articles de la presse sud-africaine. Une image à l’opposé de celle que donnait sur les pistes d’athlétisme le coureur, premier athlète amputé à avoir participé aux Jeux olympiques avec les valides.

Onde de choc

L’arrestation d’Oscar Pistorius, érigé en modèle de réussite contre l’adversité, a provoqué une onde de choc dans le pays, reléguant vendredi le discours sur l’état de la nation du président Jacob Zuma dans les pages intérieures des journaux.

Le choc est d’autant plus grand que Reeva Steenkamp devait intervenir cette semaine dans une école de Johannesburg pour dénoncer la violence faite aux femmes. Jeudi, elle avait pris fait et cause dans un tweet pour la défense des femmes victimes de violences sexuelles, dans un pays où la fréquence des viols s’aligne sur celle d’un pays en guerre. (afp/nxp)

Créé: 15.02.2013, 17h38

Galerie Photos

Reeva Steenkamp, 29 ans, top-modèle

Reeva Steenkamp, 29 ans, top-modèle Mannequin célèbre et présentatrice télé en Afrique du Sud, Reeva Steenkamp rêvait d'une Saint Valentin romantique. Elle a été abattue.

Articles en relation

Pour la presse, Oscar Pistorius souffre de paranoïa

Réactions La presse sud-africaine consacrait une très large place vendredi au meurtre de la top-model Reeva Steenkamp, dans des articles consacrés à la personnalité du sportif sud-africain. Plus...

Oscar Pistorius inculpé du meurtre de sa fiancée

Afrique du Sud Oscar Pistorius, l'athlète handicapé surnommé «Blade Runner», a été arrêté après avoir tué sa fiancée dans sa résidence de Pretoria. Célèbre mannequin, Reeva Steenkamp a été touchée à la tête et à la main. Plus...

Reeva Steenkamp, abattue le jour de la Saint-Valentin

Affaire Pistorius Mannequin célèbre et présentatrice télé en Afrique du Sud, Reeva Steenkamp rêvait d'une Saint Valentin romantique. Elle a été abattue jeudi matin par son compagnon Oscar Pistorius. Plus...

Oscar Pistorius, le «Blade Runner»

Biographie Portrait du Sud-africain Oscar Pistorius, soupçonné d'avoir tué par erreur sa petite amie ce jeudi à Pretoria. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Etude: les Suisses champions du monde pour restituer un portefeuille perdu
Plus...