Trois hommes lynchés à mort à Madagascar

EmeutesAu moins deux Français figurent parmi trois hommes tués jeudi matin par une foule d'émeutiers sur l'île touristique malgache de Nosy Be, a indiqué le ministère français des Affaires étrangères.

Les hommes ont été lynchés et brûlés par les habitants sur une plage.

Les hommes ont été lynchés et brûlés par les habitants sur une plage. Image: ARCHIVES/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les trois hommes soupçonnés de trafic d'organes ont été lynchés jeudi matin par une foule d'émeutiers sur l'île touristique malgache de Nosy Be, théâtre de violences depuis la veille. Les deux Français ont avoué sous la torture s'être livrés au trafic d'organes, a indiqué la gendarmerie nationale.

«Les émeutiers ont procédé à une chasse à l'homme contre des 'vazahas' (les étrangers européens en langue malgache), ce qui a abouti à la mort de deux vazahas», a déclaré l'adjoint du commandant de la gendarmerie nationale, le général Guy Bobin Randriamaro. Selon une autre source, le commissaire de police Honoya Tilahizandry, «les deux Européens ont été tués et brûlés sur la plage d'Ambatolaoka».

Horrible meurtre d'un enfant

Les émeutes ont commencé mercredi à la suite de la disparition d'un garçon de huit ans. Jeudi matin, «le corps sans vie du garçon a été retrouvé sans sexe ni langue», a affirmé l'adjoint du commandant de la gendarmerie. «Les émeutiers ont alors soupçonné deux vazahas d'être les auteurs de ce meurtre et de se livrer au trafic d'organes à Hell-Ville.»

Le consulat de France à Madagascar a fortement déconseillé à ses ressortissants tout déplacement à Nosy Be «jusqu'à nouvel ordre, tout particulièrement sur les plages».

Dans la soirée, et dans une atmosphère d'émeute, quelques hommes ont amené un Malgache dans une Renault 4, l'en ont sorti et ont jeté son corps dans un brasier devant quelque 300 personnes en délire, a constaté une journaliste. Il n'était pas possible de savoir si l'homme était encore vivant ou déjà mort lorsqu'il a été jeté au feu, dans un quartier périphérique de Hell-Ville. (afp/nxp)

Créé: 03.10.2013, 17h57

Google Map

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Manifs partout en Suisse
Plus...