Un ex-président bolivien sera jugé en Floride

Etats-UnisGonzalo Sanchez de Lozada sera jugé aux USA pour violations des droits de l'Homme, une première pour un ex-chef d'Etat.

Gonzalo Sanchez de Lozada à Washington en 2003.

Gonzalo Sanchez de Lozada à Washington en 2003. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'ex-président bolivien Gonzalo Sanchez de Lozada sera jugé le mois prochain en Floride pour son rôle dans la répression d'émeutes populaires ayant fait plus de 50 morts en Bolivie en 2003, selon des documents de justice mercredi.

Ce sera la première fois qu'un ancien chef d'Etat étranger est jugé aux Etats-Unis pour violations des droits de l'Homme, selon le Center for Constitutional Rights qui fait partie d'une équipe d'avocats représentant les familles de huit victimes.

Selon les documents de justice, Gonzalo Sanchez de Lozada et son ministre de la Défense avaient planifié pendant des mois de réprimer l'opposition politique par la force.

Les deux hommes seront jugés à partir du 5 mars à Fort Lauderdale en vertu d'une loi qui permet des poursuites civiles dans les tribunaux américains pour des exécutions extra-judiciaires.

En octobre 2003, des milliers d'habitants de la grande cité-dortoir d'El Alto, jouxtant La Paz, avaient violemment manifesté contre l'exportation de gaz bolivien vers les Etats-Unis au départ de ports chiliens.

Cette révolte spontanée, réprimée dans le sang, a mis fin au gouvernement du président libéral Gonzalo Sanchez de Lozada, ouvrant la voie au socialiste d'origine indienne Evo Morales.

Gonzalo Sanchez de Lozada avait fui son pays le 17 octobre 2003 pour trouver refuge aux Etats-Unis. (afp/nxp)

Créé: 22.02.2018, 03h48

Articles en relation

Bolivie: 21 morts au premier jour du carnaval

Fait divers Samedi, plusieurs incidents ont endeuillé le carnaval d'Oruro, le plus grand festival populaire et religieux de Bolivie. Plus...

Morales autorisé à briguer un autre mandat

Bolivie Le président bolivien pourra se représenter en 2019, a décidé mardi le tribunal constitutionnel. Un avis contraire à celui du peuple. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Bolsonaro chez Trump
Plus...