Passer au contenu principal

MédecineL'évaluation de l'invalidité pas assez standardisée

Une étude indique que les experts chargés d'estimer l’incapacité d'une personne ne sont souvent pas du même avis.

Archives/Photo d'illustration, Keystone

Les médecins chargés d'évaluer l'invalidité d'un patient varient souvent dans leurs conclusions, a constaté une équipe internationale de chercheurs avec participation bâloise. Ils suggèrent l'introduction de procédures standardisées.

Ces scientifiques de l'Université de Bâle, des Pays-Bas et du Canada ont effectué une méta-analyse de 23 études sur le sujet. Résultats: plus de la moitié des requêtes en invalidité sont rejetées dans le monde sur la base de certificats médicaux indépendants.

Le fait que les évaluateurs varient souvent dans leurs conclusions au sujet d'un même patient est probablement dû à l'absence de standards valables, estime Regina Kunz, co-auteure de ces travaux, citée jeudi dans un communiqué de l'Université de Bâle.

Ces conclusions, jugées «inquiétantes», sont publiées dans le «British Medical Journal». Les patients ont droit à une évaluation valable, écrivent les scientifiques, qui plaident pour le développement de procédures structurées.

Regina Kunz et son équipe en ont précisément testé une à l'intention des personnes souffrant de troubles psychiques en collaboration avec l'Office fédéral des assurances sociales et la Suva. Les résultats seront publiés prochainement.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.