Passer au contenu principal

La «Bible Belt» des États-Unis se diversifie à l'ère de Trump

Siège de la plus grande maison d'édition de bibles au monde, Nashville est une bulle progressiste dans le Tennessee conservateur et constitue un test pour le message religieux du candidat républicain.

Le siège de Thomas Nelson, le plus grand éditeur de la version anglaise de la Bible, dans la banlieue de Nashville.
Le siège de Thomas Nelson, le plus grand éditeur de la version anglaise de la Bible, dans la banlieue de Nashville.
Joan Faus

La plus grande maison d'édition de bibles au monde est certes entourée d'églises, mais elle est surtout entourée d'établissements de restauration rapide, de motels et de petits commerces. Sur cette route de la banlieue de Nashville (Tennessee), une grande affiche indique 2028 FIN, le titre d'un film apocalyptique qui prévoit le retour de Jésus-Christ dans douze ans. Le siège moderne de Thomas Nelson, le plus grand éditeur de la version anglaise de la Bible, passe inaperçu. Les passants ne connaissent pas son existence: «Je ne savais pas du tout», déclare Mike, ouvrier, à l'entrée d'un restaurant de hamburgers.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.