Vaste opération contre un réseau de prostitution

AllemagneSept personnes ont été arrêtées lors de «la plus importante opération» de l'Allemagne contre un réseau de prostitution avec la Thaïlande.

Des policiers contrôlent une femme dans les rues de Bonn.

Des policiers contrôlent une femme dans les rues de Bonn. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La police fédérale allemande a annoncé mercredi avoir arrêté sept personnes lors de «la plus importante opération» de son histoire visant à démanteler un réseau de prostitution avec la Thaïlande. Il était actif dans toute l'Allemagne.

Au total, plus de 60 lieux (domiciles, établissements de prostitution) ont été perquisitionnés tôt dans la matinée dans les seize Etats régionaux allemands, principalement en Rhénanie du Nord-Westphalie, ont indiqué dans des communiqués distincts le Parquet de Francfort et la police fédérale. Plus de 1500 policiers ont été mobilisés à travers le pays, a-t-elle indiqué.

Sept suspects visés par des mandats d'arrêt ont été interpellés. Au total, le «groupe principal» de ce réseau comprend 17 personnes soupçonnées d'avoir «fait passer en Allemagne des femmes et des transsexuels avec de faux visas Schengen», selon les autorités. «Plusieurs centaines de femmes et d'hommes ont été l'objet pendant des années de la rapacité sans bornes de passeurs», a dénoncé dans un communiqué le ministre de l'Intérieur allemand, Horst Seehofer.

Trafic d'êtres humains

Les enquêteurs soupçonnent notamment une Thaïlandaise de 59 ans et son compagnon allemand de 62 ans d'être à la tête de ce réseau qui s'étend dans toute l'Allemagne. Le couple aurait ainsi organisé un trafic d'êtres humains depuis la Thaïlande afin de faire venir des femmes et des transsexuels pour les prostituer en Allemagne, notamment à Siegen (ouest), dans les trois maisons closes tenues depuis 2006 par les deux principaux suspects, indique le Parquet.

Ces personnes étaient ensuite envoyées dans d'autres établissements de prostitution du réseau à travers le pays, selon le communiqué du Parquet. La quasi-totalité des sommes versées par les clients étaient confisquées par les propriétaires des établissements.

Les deux principaux suspects sont également accusés de travail dissimulé, aucune des prostituées n'ayant été déclarée, alors que la prostitution est une activité légale et encadrée en Allemagne, tout comme les maisons closes. Au total, rien que pour les trois établissements de Siegen, la seule fraude à l'assurance sociale est estimée à 1,6 million d'euros, selon le Parquet. (ats/nxp)

Créé: 18.04.2018, 12h08

Articles en relation

Le FBI ferme le plus gros site de services sexuels

Etats-Unis Le site Backpage.com, spécialisé dans les offres de rencontres et services sexuels tarifés n'est désormais plus accessible. But: lutter contre la prostitution. Plus...

Oxfam empêtré dans un scandale de prostitution

Haïti Des employés de l'ONG Oxfam sont accusés d'avoir engagé des prostituées pendant une mission à Haïti. Plus...

La prostitution de rue réorganisée ce dimanche

Lausanne Le nouveau dispositif lausannois pour le sexe tarifé de rue entre en vigueur dimanche. Plusieurs mesures impactant notamment le trafic routier vont être analysées pendant deux ans. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Levrat quitte la présidence du PS
Plus...