Passer au contenu principal

Duel Fillon-CopéSur Twitter, même la droite se moque de l’UMP

Les déboires de l’UMP ont suscité une avalanche de moqueries sur Twitter, où responsables et militants de droite s’en sont donné à coeur joie pour pointer du doigt une «farce» jugée «pitoyable».

Quelques exemples de commentaires sous le hashtag #UMPlosion.
Quelques exemples de commentaires sous le hashtag #UMPlosion.

Depuis que l’élection d’un nouveau président de l’UMP a viré à la guerre de tranchées entre les camps Fillon et Copé qui ont revendiqué chacun la victoire, les mots clés moqueurs pullulent sur Twitter: #UMPopcorn ou #UMPlosion ont ainsi été mentionnés plus de mille fois depuis dimanche soir.

Lundi matin, c’est un tweet d’un député UMP qui a fait rire les twittos. «L’avantage du RPR, c’est que nous connaissions le résultat de l’élection 48h avant le jour du vote, pas 48h après», a écrit @ThierryMARIANI, élu de la 11e circonscription des Français de l’étranger. Résultat: plus de 300 retweets.

«Condamné au mariage homo»

Ancien directeur de la communication du parti, Xavier Schallebaum, préférait rire de la double actualité du weekend: «Dès demain l’#UMP condamnée au mariage homo #Copé #Fillon», écrit @x_schallebaum, après deux jours de manifestation contre le mariage homosexuel.

Ancien collaborateur de François Léotard, Alain Juppé et Nicolas Sarkozy, Olivier Ubéda (@UbOliver) réfléchit aux conséquences politiques de ce dénouement tragique: «Je salue le lancement, gratos, des campagnes d’adhésion de l’UDI et du FN par les grands Saigneurs de l’UMP #dommagecollateral #oops».

Blogueur de droite, Emery Doligé (@MryEmery) manie aussi l’ironie: «Nadine Morano est sublimissime sur Europe 1: «+Tout s’est bien passé+».

L’entrepreneur et ancien sarkozyste @arnauddassier se retient: «Je prends beaucoup sur moi ce matin pour ne pas trop tweeter», écrit-il dimanche soir. «Comme le dit le journal britannique The Daily Telegraph, la droite française +descends into farce+», écrit-il.

La déléguée générale adjointe de l’UMP Valérie Rosso-Debord, pro-Copé, et le député pro-Fillon Lionel Tardy n’auront pas affiché la même retenue.

«#UMP étrange à Nice 1178 bulletins pour 590 signatures ....les morts ont voté?», a écrit la première dimanche soir. «@VRossoDebord arrêtez de vous enfoncer et de raconter des conneries», répondra le député pro-Fillon.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.