Passer au contenu principal

«Avec Trump, les Américains de souche avaient la possibilité d’être majoritaires»

Jean-Marie Le Pen fait une lecture raciale de la victoire de Donald Trump, ce «Le Pen américain»... Et surtout le fondateur du FN invalide la stratégie de sa fille Marine Le Pen pour 2017: «elle a trop baissé de ton»

«La relative poussée du FN. Qu’est-ce qui appartient au mérite de l’équipe dirigeante du Front et qu’est-ce qui appartient à des conséquences d’événements sur lesquels elle n’a pas prise?», s'interroge Jean-Marie Le Pen qui ne croit pas à la stratégie de dédiabolisation du FN.
«La relative poussée du FN. Qu’est-ce qui appartient au mérite de l’équipe dirigeante du Front et qu’est-ce qui appartient à des conséquences d’événements sur lesquels elle n’a pas prise?», s'interroge Jean-Marie Le Pen qui ne croit pas à la stratégie de dédiabolisation du FN.
Florian Cella

Depuis hier en France, ils sont plusieurs à se revendiquer «trumpistes». Et évidemment Marine Le Pen qui, la première, a salué l’élection du milliardaire newyorkais. Du côté du Front national, sans nuances, on affirme que la victoire de Donald Trump valide à la fois la ligne et la stratégie de Marine Le Pen pour 2017. Comme si on sentait le vent de l’histoire souffler dans les voiles...

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.