Les Tontons flingueurs à l’affiche: Le Pen, Mélenchon, Ménard, Valls et Ruffin

FranceCe sont des tribuns, des spécialistes de la formule, des snipers, des méchants, des grandes gueules qui seront à l'Assemblée.

Image: AP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Ce serait un bon casting pour un remake des Tontons flingueurs. Quelques teigneux de première cuvée vont faire leur entrée, ou leur retour, à l’Assemblée nationale. Et comme ils sont issus d’une opposition «éparpillée façon puzzle», il y a fort à parier qu’ils donnent de la voix pour exister, à défaut de pouvoir peser sur les débats de cette assemblée.

Dans les rôles principaux: Marine Le Pen (48 ans), Jean-Luc Mélenchon (65 ans) et Manuel Valls (54 ans). Soit la présidente du FN, le leader de La France insoumise et un ex-premier ministre socialiste qui roule en indépendant. Leurs situations sont très différentes. Marine Le Pen a croisé le fer avec Macron devant plus de 16 millions de téléspectateurs lors du débat présidentiel et a réuni plus de 10 millions de voix au second tour mais, simple élue FN du Pas-de-Calais, son temps de parole sera restreint. Avec huit élus, elle ne peut former un groupe parlementaire. Marine Le Pen devra donc marquer les esprits.

Jean-Luc Mélenchon est pressenti en chef du groupe de La France insoumise et du Parti communiste. L’homme est connu pour ses traits d’esprit. Il avait fait une belle présidentielle sous le sceau d’un humour apaisé qui s’est transformé en colère et en férocité continue. «C’est du brutal!» dit-on dans les Tontons.

«Dis donc, on n’est tout de même pas venu pour beurrer les sandwichs!» Cette citation, toujours des Flingueurs, illustre la situation de Manuel Valls. Après l’héritage du quinquennat Hollande, c’est encore la dépouille du Parti socialiste que les contradicteurs vont essayer de faire endosser à Valls. Mais l’homme n’est pas du genre à se laisser faire à l’heure de l’inventaire: «Mais y connaît pas Raoul, ce mec! Y va avoir un réveil pénible…»

Toujours dans la catégorie «fort en gueule», le journaliste François Ruffin, élu de la Somme sous les couleurs de la FI, est un sacré trublion. Un adepte des luttes sociales qui s’y connaît pour médiatiser ses combats et se singularise déjà en se payant au SMIC. Autre porte-voix tonitruant, Alexis Corbière, élu à Montreuil, tente souvent de parler plus fort que Mélenchon, dont il a été le porte-parole lors de la présidentielle. Il va y avoir de l’émulation.

Côté FN, Louis Aliot (élu des Pyrénées) devrait prendre de l’amplitude. C’est un farouche opposant à la ligne Philippot. Cet avocat, un temps enseignant à l’Université de Toulouse, est un homme plus fin que ne laisse paraître la caricature de «compagnon de Marine». Emmanuelle Ménard, élue sous la bannière Bleu Marine, est l’épouse de Robert Ménard, le maire de Béziers. On dit d’ailleurs qu’il est sous l’influence de cette journaliste, intellectuelle d’ultra droite catholique, qui dirige le site Boulevard Voltaire… «J’vais lui montrer qui c’est Raoul!»

(TDG)

Créé: 19.06.2017, 20h32

Articles en relation

A l’Assemblée, des novices dont il faut retenir les noms

France Parmi les élus de la majorité, il y a surtout des nouveaux. Certains devraient faire parler d’eux à l’Assemblée nationale. Plus...

Les têtes connues tombent au Parti socialiste

Législatives C'est l'hécatombe au PS. La droite s'en sort mieux. Des nationalistes corses entrent pour la première fois à l'assemblée Plus...

Joachim Son-Forget largement en tête parmi les Français de Suisse

Election législative Le radiologue du CHUV pense déjà au travail qui l'attende demain pour l'Assemblée nationale. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.