Theresa May appelle à un soutien face à l'UE

BrexitLa Première ministre britannique se dit prête à ne pas signer d'accord avec Bruxelles ; son rival travailliste promet de trouver une issue.

Theresa May avait refusé d'affronter Jeremy Corbyn lors d'un duel télévisé. Deux interviews séparées ont donc eu lieu, lundi 29 mai 2017.

Theresa May avait refusé d'affronter Jeremy Corbyn lors d'un duel télévisé. Deux interviews séparées ont donc eu lieu, lundi 29 mai 2017. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Première ministre britannique Theresa May a répété lundi qu'elle était prête à quitter la table des négociations sur le Brexit sans avoir obtenu d'accord avec l'UE. Elle a appelé les électeurs à soutenir son gouvernement contre «l'agressivité» des Européens.

«Nous serons là pour négocier l'accord qui convient, mais comme je l'ai dit, aucun accord vaut mieux qu'un mauvais accord. Nous devons être prêts à nous désengager», a-t-elle déclaré lundi sur la chaîne de télévision Sky News.

Dans un discours qu'elle doit prononcer mardi et dont des extraits ont été rendus publics lundi, la dirigeante lance un appel à ses concitoyens pour soutenir son action.

«Ils (les Européens) adoptent une position agressive dans la négociation qui ne peut être compensée que par un gouvernement fort de la Grande-Bretagne», explique-t-elle. «Si nous ne réussissons pas les cinq prochaines années, notre prospérité économique va souffrir, l'emploi et le niveau de vie seront menacés, et avec eux la sécurité et la tranquillité d'esprit des familles laborieuses», estime-t-elle.

Retour des travaillistes

Ces déclarations de Theresa May interviennent à dix jours des élections législatives anticipées que la chef du gouvernement britannique a convoqué avec l'espoir d'obtenir une majorité renforcée à la chambre des communes.

Les enquêtes d'opinion montrent un resserrement de l'écart entre le parti conservateur de Theresa May, toujours en tête, et le parti travailliste de Jeremy Corbyn.

Evoquant le Brexit qui est l'enjeu principal de cette élection, Jeremy Corbyn a indiqué lundi soir qu'en cas de victoire de son parti, il ferait en sorte qu'un accord soit trouvé pour une séparation d'avec l'Union européenne.

Interrogé sur la perspective d'une absence d'entente entre Britanniques et Européens, Jeremy Corbyn a répondu: «Il y aura un accord. Nous nous assurerons qu'il y ait un accord».

Le Brexit s'est invité lundi soir dans le duel télévisé à distance entre les deux rivaux. A dix jours des élections législatives, les deux leaders du Parti conservateur et travailliste ont été interrogés successivement et séparément par le public puis le journaliste Jeremy Paxman devant des millions de téléspectateurs. (ats/nxp)

Créé: 30.05.2017, 01h19

Articles en relation

Oh, Brexit qui nous rassemble. Merci!

Lettre d'Eurpe Plus...

Macron ne cède rien à May sur le Brexit

G7 Le nouveau président français s'en est tenu à la ligne européenne, refusant toutes négociations commerciales avant le départ britannique de l'UE. Plus...

L'UE va officiellement ouvrir les négociations

Brexit Michel Barnier aura trois dossiers épineux à régler, en plus du casse-tête de la république d'Irlande et la province britannique de l'Irlande du Nord. Plus...

La réunification de l'Irlande a le vent en poupe

Brexit L'Irlande du nord, province britannique, et la République d'Irlande, qui restera européenne, songent déjà aux scénarios post-Brexit. Plus...

UE et Brexit au menu des entretiens de Watteville

Suisse Le Conseil fédéral a rappelé aux partis gouvernementaux la nécessité de consolider la voie bilatérale. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.