Passer au contenu principal

Présidentielle françaiseQuand les sortants veulent «rempiler»

4 novembre 1965 (allocution télévisée, un mois et un jour avant le 1er tour): « Aujourd'hui, je crois devoir me tenir prêt à poursuivre ma tâche».
2 mars 1981 (intervention à la télévision, au côté de sa femme, Anne-Aymone, un mois et demi avant le 1er tour): «J'ai décidé de me présenter pour un septennat nouveau.»
11 février 2002 (lors d'un déplacement en Avignon, deux mois et demi avant le 1er tour): «Oui, je suis candidat», en réponse à la question de Marie-Josée Roig, maire d'Avignon.
1 / 4

1965 : "Moi ou le chaos"

1981 : "citoyen-candidat"

«1988 : "je veux une France unie"»

1995 : "réformer sans fracture ni rupture"

2002 : "restaurer l’autorité de l’Etat"

AFP