Sept journaux européens lancent une alliance inédite

PresseL’accord baptisé LENA permet à la «Tribune de Genève» d’offrir à ses lecteurs des articles issus de grands journaux de six pays.

Les représentants de sept journaux européens ont scellé aujourd'hui à Bruxelles une alliance d'échange de contenus.

Les représentants de sept journaux européens ont scellé aujourd'hui à Bruxelles une alliance d'échange de contenus. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sept journaux européens, dont la Tribune de Genève, ont lancé officiellement ce mardi matin à Bruxelles leur alliance. Cet accord, baptisé LENA (Leading European Newspaper Alliance), permet à la Tribune et à son partenaire vaudois 24 heures de proposer à leurs lecteurs des articles issus de titres aussi prestigieux que El País en Espagne, Die Welt en Allemagne, La Repubblica en Italie, Le Figaro en France, Le Soir en Belgique et le Tages-Anzeiger en Suisse.

Ce système inédit d’échange d’articles s’est déjà concrétisé dans nos colonnes par la publication d’une interview de Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, réalisée par El País ou une enquête du Figaro sur un réseau pédophile au parlement britannique.

L’alliance réunit des journaux issus de six pays. L’accord comprend trois volets: d’une part, un système d’échange d’articles, chaque titre mettant à disposition du groupe, dans une base de données où chacun puise ce qu’il veut, un texte par jour. D’autre part, les sept participants vont mettre en commun leurs forces journalistiques pour lancer des enquêtes de longue haleine à l’échelle européenne. Enfin, les partenaires collaboreront sur des projets liés aux technologies de l’information (data journalisme, applications mobiles, etc.)

Les échanges se feront gratuitement: l’alliance LENA porte sur le contenu rédactionnel et ne constitue pas un rapprochement économique entre les éditeurs. Les articles de nos confrères que nous publierons seront signalés par le logo de LENA.

La Tribune de Genève propose désormais chaque jour à ses partenaires un article original sur l’actualité mondiale, mais aussi sur des sujets plus locaux, comme la Genève internationale ou les événements liés à l’économe suisse.

Grâce à cette alliance, la Tribune de Genève bénéficiera d’une «masse critique» pour obtenir des interviews de personnalités d’ordinaire inaccessibles. Pour un quotidien régional comme le nôtre, l’accord LENA constitue aussi un défi: notre rédaction doit désormais fournir tous les jours des sujets susceptibles d’intéresser les lecteurs de grands journaux internationaux.

A l’origine du projet LENA, le groupe Tamedia, éditeur de la Tribune de Genève, compte ainsi enrichir encore son contenu rédactionnel aussi bien dans les éditions papier que sur ses sites Web. Unir les forces journalistiques de six pays permettra de renforcer l’offre proposée aux lecteurs, au moment où les difficultés économiques des journaux, à l’échelle mondiale, conduisent plutôt à une réduction des effectifs et de la matière rédactionnelle.

La Tribune de Genève espère ainsi répondre à la demande du public, inondé d’informations immédiates et gratuites, mais toujours friand d’analyses approfondies, d’enquêtes originales et de regards diversifiés sur la marche du monde.


Pietro Supino : «Cet accord nous donne la masse critique pour développer le journalisme de demain»

Président du conseil d’administration de Tamedia, éditeur de la Tribune de Genève, Pietro Supino est à l’origine du projet d’alliance LENA. Il en explique les objectifs.

Comment est né le projet d’alliance entre journaux européens?
– L’idée est née il y a quinze mois, lors d’un dîner entre des rédacteurs en chef de plusieurs journaux. Nous voulions développer des échanges de contenu, mais nous sommes surtout tombés d’accord sur l’idée qu’au-delà de la plus-value journalistique, nous devrions mettre nos forces en commun dans le domaine des développements technologiques.

Quels sont vos objectifs dans le domaine des nouvelles technologies?
– La globalisation et les nouvelles technologies touchent directement les journaux. Or ceux-ci, individuellement, n’ont pas la masse critique pour répondre à ces défis. Nous voulons joindre nos compétences pour développer nous-mêmes l’avenir du journalisme. Notre but, même si nous n’en sommes qu’au début, consiste à utiliser la technologie pour améliorer l’offre à nos lecteurs et pour anticiper les nouvelles manières de produire et de consommer l’information. Pour cela, il vaut mieux s’allier que de laisser chacun réinventer la roue de son côté!

Que peuvent apporter les journaux suisses, en l’occurrence la «Tribune de Genève» et le «Tages-Anzeiger», ainsi que Tamedia à cette alliance?
Nous sommes les promoteurs de cette idée. Nous voulons en être un partenaire engagé, actif et fiable. Ensuite, le groupe et ses journaux ont l’expérience des échanges multiculturels, ce qui est très précieux en vue des collaborations en plusieurs langues et entre plusieurs pays. Enfin, la Genève internationale incarne l’idée de coopération et de multiculturalisme. En ce sens, la Tribune de Genève est emblématique.

Concrètement, qu’apportera cette alliance à nos lecteurs?
– Elle doit nous permettre de leur offrir des contenus plus riches, plus originaux, que l’alliance va permettre de créer. Les enquêtes d’envergure, les interviews de personnalités mondiales et les recherches dans le domaine du data journalisme ne seraient pas accessibles à des journaux isolés. Ensuite, à plus long terme, nos lecteurs bénéficieront des avancées technologiques que, je l’espère, LENA nous permettra de développer. Pour les journalistes et le personnel de Tamedia, cet accord devrait apporter de très intéressantes possibilités de stages, d’échange et de séjours à l’étranger.

En échangeant des articles, ne va-t-on pas uniformiser la presse?
– On pourrait le craindre en théorie. Mais en réalité, nous sommes dans un monde d’une telle complexité que ce que nous gagnons en échangeant nos expériences et nos points de vue, ainsi qu’en mettant nos forces en commun, dépasse très largement ce qu’on pourrait éventuellement perdre en termes de diversité.

Créé: 10.03.2015, 13h06

Président du conseil d’administration de Tamedia, éditeur de la «Tribune de Genève», Pietro Supino est à l’origine du projet d’alliance LENA.

Articles en relation

La «Tribune» fait sa révolution numérique

Tribune de Genève De l’application Android aux nouveaux contenus, guide pratique de l’offre numérique enrichie de la «Tribune de Genève». Plus...

Tamedia se renforce dans les petites annonces

Médias Le groupe de presse rachète le site de commerce Ricardo.ch pour 240 millions de francs Plus...

Twitter s'allie à Google pour gagner en visibilité

Référencement D'après la presse spécialisée, Twitter et Google s'allient pour «augmenter la fréquentation» du réseau social. Plus...

Plus de trois millions de Suisses utilisent les réseaux sociaux

Technologie Tous âges confondus, 58% de la population utilisent les médias sociaux quels qu'ils soient. Plus...

Les Romands aiment regarder la télévision en différé

Médias Les Romands, plus que les Alémaniques, regardent des émissions ou des films en rattrapage, selon une étude de la RTS, qui a également constaté une explosion des supports mobiles pour s'informer. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

)6 nouveaux projets en faveur des piétons et des cyclistes
Plus...