Saisie d'une énorme quantité d'ecstasy

Pays-BasLa police hollandaise a mis la main sur des matières premières permettant de fabriquer un milliard de cachets.

Des pilules d'ecstasy (photo d'illustration).

Des pilules d'ecstasy (photo d'illustration). Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La police néerlandaise a saisi dans un camion, parqué à l'abri des regards sur une route de campagne, des matières premières permettant de fabriquer environ un milliard de cachets d'ecstasy, a indiqué la police locale dans la nuit de jeudi à vendredi.

«Il est probable que le camion et la semi-remorque attachée servaient d'entrepôt pour un laboratoire d'ecstasy», a indiqué la police de Rilland, dans le sud-ouest du pays, près de la frontière avec la Belgique.

Dans le camion ont été retrouvés une centaine de bouteilles de dihydrogène, interdites à la ventes aux particuliers, 15'000 kilos de soude caustique et 3000 litres d'autres agents permettant la fabrication des cachets, comme de la méthylamine ou de l'acétone. Ces produits ont une valeur de quelques centaines de milliers d'euros, a souligné la police, sans préciser si des arrestations avaient eu lieu.

Une enquête pour déterminer l'origine des produits et leur destination a débuté, a affirmé la police, soulignant que le camion avait une plaque d'immatriculation néerlandaise. (AFP/nxp)

Créé: 10.02.2017, 10h38

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Khashoggi, l'Arabie saoudite et le Yémen
Plus...