Passer au contenu principal

La révolte gronde au sein du Parti populaire

Le succès de Podemos met le chef Mariano Rajoy sur la sellette.

«Rajoy (photo) devrait se regarder dans un miroir», lâche Vicente Herrera, le leader du PP en Castille-et-León, qui réclame un renouveau générationnel.
«Rajoy (photo) devrait se regarder dans un miroir», lâche Vicente Herrera, le leader du PP en Castille-et-León, qui réclame un renouveau générationnel.
Reuters

La révolte gronde dans les rangs du Parti populaire (PP, droite). La déroute au double scrutin municipal et régional de dimanche provoque la colère de bon nombre de responsables régionaux qui demandent des comptes à la direction de leur parti. Ils chargent contre la mauvaise image qui leur a nui pendant la campagne et remettent en cause la gestion de Mariano Rajoy à la tête du parti.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.