«Il faut respecter les droits des enfants des combattants de l’État islamique»

Conseil des droits de l'hommeLa Haut-Commissaire aux droits de l’homme, Michelle Bachelet, exhorte les États à ne pas fabriquer des apatrides.

Michelle Bachelet est Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l'homme depuis septembre 2018.

Michelle Bachelet est Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l'homme depuis septembre 2018. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Avant de livrer son rapport sur le Venezuela le 5 juillet prochain, Michelle Bachelet a ouvert lundi les travaux du Conseil des droits de l’homme de l’ONU en évoquant la situation des combattants de l’État islamique et de leurs familles en Syrie et en Irak. «Que les choses soient claires, ceux qui sont suspectés d’avoir commis des crimes, quel que soit leur pays d’origine, doivent être jugés», a déclaré la Haut-Commissaire aux droits de l’homme avant de rappeler que les États avaient le devoir de respecter les droits des ex-combattants, de leurs femmes et de leurs enfants pour «protéger la société du risque de radicalisation et de violence dans le futur».

Michelle Bachelet a dénoncé les «traitements inhumains», «les traitements iniques» et les exécutions sans procès équitable «qui ne font que mettre de l’huile sur le feu». «Les États ont des responsabilités vis-à-vis de leurs ressortissants», a rappelé la Chilienne avant d’insister sur la situation des familles.

Jusqu'à présent, 29 000 enfants de combattants âgés de moins de 12 ans ont été recensés. «La principale considération doit être leur réadaptation. Les rendre apatride n’est pas une option envisageable», a mis en garde la Haut-Commissaire aux droits de l’homme, en dénonçant l’attitude de certains pays. «Infliger un tel traitement à des enfants qui ont déjà souffert l'innommable est d’une cruauté incroyable», a-t-elle ajouté.

Créé: 24.06.2019, 10h43

Articles en relation

À Genève, l’ONU enfonce le clou de l’égalité homme-femme

Droits humains La question s’est imposée comme une priorité de l’organisation. Le Conseil des droits de l’homme en débattra dès lundi Plus...

«Michelle Bachelet joue sa crédibilité avec la crise au Venezuela»

Amérique latine Pour le directeur d’UN Watch, Hillel Neuer, la réaction de la haut-commissaire aux droits de l’homme n’est pas à la hauteur de la situation. Plus...

Bachelet, carte maîtresse de la Genève internationale

Genève Une personnalité prestigieuse prend la tête du Haut-Commissariat aux droits de l’homme… en pleine tourmente. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La Grande-Bretagne plébiscite le Brexit de Johnson
Plus...