Passer au contenu principal

La République en marche ne gagnera pas la ville de Paris, ni les municipales non plus...

Emmanuel Macron avait des objectifs élevés pour les municipales. Ses maladresses et la réalité l’ont rendu plus modeste.

Cédric Villani et Benjamin Griveaux (à droite) et se déchirent au lieu de se montrer solidaires. Au grand dam d’Emmanuel Macron.
Cédric Villani et Benjamin Griveaux (à droite) et se déchirent au lieu de se montrer solidaires. Au grand dam d’Emmanuel Macron.
AFP

Au lendemain des élections européennes, en mai dernier, l’avenir s’annonçait lumineux pour le parti d’Emmanuel Macron, La République en marche (LREM). Malgré la crise des «gilets jaunes», il avait bien résisté au niveau national (22,4% des voix) et à Paris, il avait franchement cartonné, arrivant en tête avec 33% des voix. La capitale semblait un fruit mûr qu’il suffisait de cueillir et qui serait le symbole de la progression continue des Marcheurs.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.