Passer au contenu principal

PolitiqueLe Premier ministre norvégien chauffeur de taxi

Le temps d'un après-midi, Jens Stoltenberg le Premier ministre norvégien, s'est glissé dans la peau d'un chauffeur de taxi pour être plus proche de ses électeurs.

Jens Stoltenberg a souhaité mieux comprendre les préoccupations de ses électeurs.
Jens Stoltenberg a souhaité mieux comprendre les préoccupations de ses électeurs.
Keystone

Le Premier ministre norvégien, Jens Stoltenberg, a révélé dimanche sur internet qu'il avait conduit un taxi le temps d'un après-midi, afin de mieux comprendre les préoccupations de ses électeurs.

«C'est important pour moi d'entendre ce que les gens pensent vraiment. Et s'il y a bien un endroit où les gens disent ce qu'ils pensent, c'est dans le taxi», a expliqué le chef du gouvernement dans une vidéo, publiée notamment sur Facebook, Twitter et YouTube.

Filmé dans la tenue des chauffeurs de taxi d'Oslo Taxi, M. Stoltenberg a conduit incognito un véhicule un après-midi de juin dans les rues de la capitale norvégienne. «Ça fait huit ans que je n'ai pas conduit», a-t-il confié à une cliente, qui l'a reconnu.

Grâce à une caméra cachée, la vidéo montre les réactions de certains de ses passagers, l'un d'entre eux estimant que «de cet angle-là, il ressemble vraiment au Premier ministre».

«Quoi, quoi, mon Dieu!», se sont exclamées deux jeunes filles avant de partir dans un fou rire. «Ça tombe bien, je comptais justement vous écrire», a indiqué pour sa part une vieille dame en imperméable rouge, après l'avoir elle aussi identifié.

En images, Jens Stoltenberg dans son taxi

Elections en septembre

«Tous les salaires des chefs, ils ne devraient pas gagner des millions comme ça», a rouspété une vieille dame en imperméable rouge, après l'avoir identifié, espérant une intervention «en tant que Premier ministre».

La publication de cette vidéo de plus de trois minutes intervient tandis que la campagne électorale bat son plein. M. Stoltenberg, à la tête du Parti travailliste, et la coalition de gauche sortante ne sont pas favoris dans les sondages.

«Je pense que le pays et les passagers des taxis norvégiens sont mieux servis si je suis Premier ministre et non chauffeur de taxi», s'est-il amusé, interrogé par le tabloïd Verdens Gang (VG).

Les élections se dérouleront le 9 septembre dans l'ensemble de la Norvège et dès le 8 pour les municipalités qui le souhaitent. Selon VG, tous les passagers ont été exonérés du prix de la course.

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.