La mobilisation se poursuit pour le retour de Leonarda

FranceLa mobilisation ne faiblit pas pour le retour des lycéens étrangers expulsés, avec une cinquantaine de lycées dans l'action selon le syndicat lycéen Fidl.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pour la deuxième journée consécutive, plusieurs milliers de lycéens ont manifesté vendredi à Paris contre l'expulsion de France de la collégienne d'origine kosovare Leonarda Dibrani, 15 ans, et d'un lycéen arménien de 19 ans, Khatchik Kachatryan. Le gouvernement annoncera ce week-end sa position sur ces interpellations.

Les manifestants se sont rassemblés vers 13h00 sur la place de la Bastille à l'appel de l'Union nationale lycéenne (UNL) et de la Fédération indépendante et démocratique lycéenne (Fidl). Ils ont ensuite défilé jusqu'à la place de la Nation, sous la surveillance d'un important dispositif policier.

«La première chose que je demande, c'est que le président de la République s'exprime. On est en train de piétiner un modèle républicain», a déclaré à la presse Ivan Dementhon, président de l'UNL. «On demande un changement de la loi si elle s'oppose à l'intégration», a-t-il ajouté.

Selon la préfecture de police de Paris, quelque 4000 personnes ont battu le pavé. Le syndicat lycéen UNL a pour sa part compté 12'000 manifestants dans la capitale et près de 20'000 en province.

Démission de Valls exigée

Les lycéens brandissaient des pancartes et des banderoles réclamant la fin des expulsions de jeunes étrangers scolarisés. «L'éducation c'est no border», «Libérez Khatchik», «Non aux expulsions», pouvait-on lire sur des pancartes.

Certains ont continué à réclamer la démission du ministre de l'Intérieur Manuel Valls, qui a essuyé une salve de critiques à gauche, y compris de collègues du gouvernement. «Valls, t'es foutu, la jeunesse est dans la rue», scandaient des manifestants.

«Par tous les moyens»

De son côté, Reshat Dibrani, le père de Leonarda, a déclaré vendredi qu'il entendait regagner la France avec sa famille «par tous les moyens». «Si les autorités ne me permettent pas de revenir en France légalement, je passerai par les forêts», a-t-il assuré. Rom du Kosovo, il a précisé que les autres membres de sa famille n'étaient pas nés dans l'ancienne province serbe, mais la plupart en Italie.

M. Dibrani a affirmé avoir menti aux autorités françaises sur les origines kosovares de sa famille dans l'espoir d'augmenter ses chances d'obtenir l'asile en France. Des sources proches du dossier ont également affirmé que cet homme de 47 ans avait eu des démêlés avec la justice.

Visite écourtée

Les conclusions d'une enquête administrative sur l'interpellation de Leonarda Dibrani devaient enfin être remises vendredi soir au gouvernement, qui annoncera sa position ce week-end.

La France risque de modifier ses règles d'expulsion des jeunes sans-papiers pour tenter d'endiguer cette crise. La présidence française a évoqué une possible sanctuarisation, non seulement de l'école mais aussi du «temps de vie scolaire» pour éviter qu'une expulsion puisse interrompre la scolarité d'un jeune illégal. (afp/nxp)

Créé: 18.10.2013, 21h05

Galerie photo

Des milliers de lycéens manifestent à Paris

Des milliers de lycéens manifestent à Paris Des milliers de lycéens parisiens sont descendus dans les rues de la capitale française pour protester contre l'expulsion des élèves étrangers.

Articles en relation

Qui est Reshat Dibrani, le père de Leonarda?

France Entre violences et mensonges, les informations sur le père de Leonarda Dibrani, l'adolescente expulsée de France vers le Kosovo, semblent révéler un passé trouble. Plus...

Le père de la collégienne expulsée a menti sur ses origines

France Le père de Leonarda, expulsée de France vers le Kosovo, a affirmé jeudi avoir menti aux autorités françaises sur les origines kosovares de sa famille, dans l'espoir d'augmenter ses chances d'obtenir l'asile en France. Plus...

Articles en relation

Le père de la collégienne expulsée a menti sur ses origines

France Le père de Leonarda, expulsée de France vers le Kosovo, a affirmé jeudi avoir menti aux autorités françaises sur les origines kosovares de sa famille, dans l'espoir d'augmenter ses chances d'obtenir l'asile en France. Plus...

Des lycéens contre les expulsions d'élèves étrangers

Paris Des lycéens ont bloqué plusieurs établissements jeudi pour protester contre les expulsions d'élèves étrangers. Ils réagissaient à l'arrestation lors d'une sortie scolaire d'une collégienne kosovare rom expulsée ensuite vers le Kosovo. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...