Passer au contenu principal

AllemagneMise en garde contre un départ «massif» des juifs

Alors que des survivants de l'Holocauste marqueront lundi les 75 ans de la libération d'Auschwitz, le chef de la diplomatie s'inquiète des attaques et insultes antisémites.

Heiko Maas précise qu'un Juif sur deux a déjà envisagé de quitter l'Allemagne, suite à des insultes et attaques antisémites.
Heiko Maas précise qu'un Juif sur deux a déjà envisagé de quitter l'Allemagne, suite à des insultes et attaques antisémites.
Keystone

Les Juifs quitteront «massivement» l'Allemagne si rien n'est fait pour lutter contre la résurgence de l'antisémitisme, a alerté dimanche le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas.

«Nous devons prendre des mesures d'urgence (pour éviter) un départ massif des Juifs d'Allemagne», a écrit Heiko Maas dans une tribune au «Spiegel», à la veille du 75e anniversaire de la libération du camp de concentration d'Auschwitz.

Un Juif sur deux a déjà envisagé de quitter le pays, a-t-il souligné, précisant que les insultes et attaques antisémites se produisaient quotidiennement en Allemagne. La lutte contre l'antisémitisme sera une priorité de l'Allemagne, qui prend la présidence tournante de l'Union Européenne en juillet et la présidence du Conseil de l'Europe en novembre, a-t-il assuré.

La communauté juive et les sites juifs devraient être mieux protégés «partout en Europe», a-t-il dit, annonçant que l'Allemagne contribuerait à cet effet en 2020 à hauteur de 500'000 euros à l'OSCE (Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe).

Des survivants de l'Holocauste se rassembleront lundi sur le site d'Auschwitz pour marquer les 75 ans de la libération par les troupes soviétiques de ce camp de la mort où l'Allemagne nazie a tué plus de 1,1 million de personnes, principalement des Juifs.

L'Allemagne connaît une recrudescence des agressions racistes et antisémites dans le pays, avec notamment une tentative d'attaque au fusil d'assaut contre une synagogue remplie de fidèles fin 2019 à Halle, où un massacre avait été évité de justesse.

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.