Matteo Salvini lance sa grande campagne des plages

ItalieAucune élection n’est prévue, mais le chef de la Ligue veut être prêt pour récupérer les déçus du Mouvement 5 étoiles.

En une vingtaine d’étapes sur les plages bondées du sud du pays, Matteo Salvini s’en va draguer l’électorat du M5S.

En une vingtaine d’étapes sur les plages bondées du sud du pays, Matteo Salvini s’en va draguer l’électorat du M5S. Image: TWITTER

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’été de Matteo Salvini sera chaud! Le ministre de l’Intérieur italien, qui cumule aussi les casquettes de patron de la Ligue et de vice-président du Conseil, n’a pas l’intention de se reposer pendant le mois d’août. Alors que le parlement vient de fermer comme chaque année à cette période, l’homme fort du gouvernement lance sa tournée des plages.

La semaine dernière, d’ailleurs, les Italiens ont eu un avant-goût de ce qui les attend. Torse nu, en tongs et bermuda, mojito à la main, Matteo Salvini a joué les DJ dans un établissement balnéaire de l’Émilie-Romagne, remixant l’hymne national en version country tandis que des femmes en maillot de bain léopard dansaient pour inciter les baigneurs à reprendre le refrain en cœur. Et la tactique semble payante.

«Matteo Salvini est un garçon doué d’une vitalité singulière et d’une intelligence particulièrement créative», analyse Nicola Piepoli. Pour ce spécialiste des sondages, l’homme politique démontre tout son savoir-faire avec cette opération estivale. «Il s’est créé un personnage un peu superficiel pour jouer sur les sentiments d’une opinion publique pas toujours très cultivée, et cela fonctionne, comme le démontrent les dernières enquêtes.»

Programme d’enfer

Le tour du patron de la Ligue sera divisé en une vingtaine d’étapes dans plusieurs régions importantes du Sud profond comme la Calabre ou encore la Sicile. Un choix dicté par des raisons politiques, l’objectif de Matteo Salvini étant de pousser les électeurs déçus par le Mouvement 5 étoiles (M5S), qui avait fait son nid dans cette partie du pays à la veille des législatives de 2018, à se réfugier dans le giron de la Ligue.


Lire aussi: Salvini et l'indécent feuilleton


Pour planter son étendard dans ces régions difficiles, l’homme fort du gouvernement s’est concocté un programme d’enfer: tournée des marchés de poisson le matin, selfies en bermuda et tongs sur les plages, discours politiques à l’heure de l’apéritif lorsque le soleil entame sa descente. Et pour finir, un peu de musique pour débusquer les jeunes et les quadras potentiellement prêts à basculer si on leur promet de relancer les moteurs économiques, l’un des arguments phares de Matteo Salvini.

«La situation économique inquiète énormément les Italiens: la croissance est à zéro, les investissements baissent, la production et la consommation aussi, le chômage et la précarité augmentent. Salvini accuse ses partenaires de coalition du M5S d’en être responsables, et c’est facile pour lui puisque la Ligue n’a pas le portefeuille de l’économie», analyse Mariastella Gelmini, députée de Forza Italia et ancienne ministre de l’Éducation de Silvio Berlusconi. «Mais il s’agit d’une mystification car la Ligue et les 5 Étoiles sont partenaires, et il n’y a en fin de compte qu’un seul gouvernement qui fait ses choix.»

Tensions grandissantes

Et justement, les tensions au sein du gouvernement pourraient bousculer le programme balnéaire de Matteo Salvini. Mercredi matin, juste avant sa fermeture estivale, le Sénat a vécu une séance houleuse. Deux motions favorables à la construction de la ligne ferroviaire à grande vitesse Lyon-Turin ont été adoptées, comme le souhaitait la Ligue.

En revanche, le texte présenté par le M5S, notoirement opposé à ce chantier, a été repoussé. La chose en soi n’a rien d’étonnant car le Mouvement savait d’avance que la bataille était perdue. Mais la présentation de ce document était symbolique, le M5S devant démontrer à son électorat qu’il garde un minimum de cohérence au moment où il est accusé de plier systématiquement face à la Ligue. L’enjeu est d’autant plus grand pour le 5 Étoiles que certains de ses élus ont été estomaqués par l’adoption en début de semaine du décret sur la sécurité. Celui-ci contient un chapitre particulièrement répressif envers les ONG aidant les migrants (lire l’encadré ci-dessous).

Au sein de l’Exécutif italien, une distance grandissante sépare les deux partenaires de coalition. Matteo Salvini l’a d’ailleurs laissé entendre en demandant par SMS à ses députés de ne pas quitter Rome après la séance. Un vent de crise est peut-être déjà en train de souffler sur la Péninsule.


Pleins pouvoirs face aux ONG qui aident les migrants

L’adoption, mardi par le Sénat, d’un décret sur la sécurité accordant au Ministère de l’intérieur des pouvoirs élargis face aux ONG aidant les migrants a du mal à passer. L’Église s’inquiète, les partis d’opposition de centre gauche s’agitent, quelques députés du Mouvement 5 Étoiles (M5S) demandent à leur chef politique Luigi Di Maio de couper les ponts avec la Ligue, accusée de dérives fascistes et autoritaires. Quant aux associations humanitaires, elles dénoncent un texte qui «va faire mourir les gens en mer».

Divisé en trois chapitres, ce document comprend dix-huit articles supervisés par Matteo Salvini après l’affaire «Carola Rackete», du nom de la jeune capitaine d’origine allemande qui avait bravé l’interdiction d’entrer dans le port de Lampedusa en juin dernier afin de débarquer 42 migrants repêchés en mer. Le texte renforce les pouvoirs du ministre de l’Intérieur et lui permet d’interdire aux navires des ONG d’accéder aux eaux territoriales. Il lui permet aussi de saisir immédiatement ces bateaux puis de les confisquer et d’imposer des sanctions administratives aux commandants et aux organisations allant de 150 000 à 1 million d’euros. Autre point important: en cas de violation des eaux territoriales ou de désobéissance aux ordres donnés par un navire militaire italien, les commandants ou officiers des navires des ONG doivent être immédiatement arrêtés. En résumé, le ministre de l’Intérieur a désormais les pleins pouvoirs.

Le texte introduit aussi la création d’un fonds de 3 millions d’euros répartis sur les trois prochaines années afin d’affronter les dépenses liées aux nouvelles possibilités d’écoutes et au recours à des agents sous couverture pour combattre l’immigration clandestine sous toutes ses formes. Une deuxième enveloppe sera dégagée pour financer le plan de rapatriement des clandestins et renforcer les accords de coopération avec les pays d’origine. Elle pourra s’élever annuellement jusqu’à 50 millions d’euros. À noter enfin que cette nouvelle loi concerne aussi les Italiens, puisqu’elle renforce les peines contre les manifestants qui porteront un casque ou un capuchon pour éviter d’être identifiés. A.B.

Créé: 07.08.2019, 21h57

Articles en relation

La piste d’un financement russe met Matteo Salvini sur la défensive

Italie Des membres de la Ligue ont été enregistrés à leur insu en tractations à Moscou. La justice italienne a ouvert une enquête. Plus...

Le «maire des migrants» jugé dans l’Italie de Salvini

Italie Domenico Lucano est en procès et son village, Riace, est aux mains de l’extrême droite. La fin d’un symbole. Plus...

En Italie, la Ligue se prépare à dévorer le Mouvement 5 étoiles

Élections européennes Avec dix points d’avance dans les sondages, le parti de Matteo Salvini espère ravir le sud du pays à son allié gouvernemental. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Maudet s'oppose au budget 2020
Plus...