Un «Madoff» italien mêlé au scandale de l'Eurofighter

Avion de combat et corruptionMardi, 60 policiers ont perquisitionné treize locaux en Suisse, en Autriche et en Allemagne. L'Autriche espère dévoiler le réseau de corruption lié à l'achat de ses Eurofighter. Grâce au «Madoff de Rome».

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'affaire intéresse la Suisse à plus d'un titre: le procureur de Vienne espère dévoiler enfin l'un des six réseaux de corruption mis en place pour «favoriser» l'achat, il y a dix ans par l'Autriche, de 18 nouveaux avions de combat. L'affaire porterait sur 170 millions d'euros et aurait passé notamment par les «boîtes aux lettres» de Gianfranco Lande, le «Madoff de Rome».

A l'instar de l'Américain Bernard Madoff, auteur de la plus grande fraude financière jamais vue dans le monde, Gianfranco Lande était en vue et inspirait confiance auprès des riches investisseurs, principalement italiens. En juin, il a été condamné en première instance à 9 ans de prison pour leur avoir fait perdre au moins 225 millions d'euros.

Des boîtes aux lettres aussi en Suisse

Ce jugement est venu s'ajouter aux 4,5 ans déjà écopés par le financier indélicat, suite à une faillite frauduleuse. Après plus d'une année de préventive, le transalpin est sorti du silence, rapporte jeudi le Tages-Anzeiger. La justice italienne a appris du coup que sa pyramide financière s'est effondrée au moment où la mafia calabraise lui a posé un ultimatum, exigeant que ses chefs soient remboursés en priorité.

La justice italienne a découvert aussi un réseau dense de sociétés boîtes aux lettres. Rien qu'à Malte, le «Madoff de Rome» en possédait plus de cinquante. Mais celle qui intéresse aussi aujourd'hui la justice autrichienne se situait à Londres, où Gianfranco Lande avait élu domicile depuis 1994.

La Vector Aerospace aurait vu transiter une partie des fonds ayant servi à corrompre des entrepreneurs, lobbyistes et politiciens dans le cadre de la commande, il y a dix ans par l'Etat autrichien, de 18 nouveaux avions de combat de type Eurofighter Typhoon produit par le consortium européen EADS.

Depuis, l'Autriche a réduit sa commande à 15 appareils pour une facture à 1,6 milliard d'euros. Mais depuis dix ans aussi, le Ministère public de Vienne cherche à prouver les soupçons de corruption à grande échelle qui entachent l'acquisition de l'avion européen, dont le premier exemplaire a été livré en 2007 à l'armée de l'air autrichienne.

Blanchiment, corruption et fraude

Avec la chute du «Madoff de Rome», la justice autrichienne tient aujourd'hui un coin du voile sur l'un des six réseaux par lesquels auraient transité l'argent ayant servi au plus grand scandale de corruption jamais vu en Autriche.

Devant le juge d'instruction, Gianfranco Lande a admis que sa société Vector Aerospace aurait reçu 87 millions d'euros d'EADS, qu'elle aurait ensuite redistribués, notamment en Autriche. Selon le député Vert autrichien Peter Pilz, la corruption porterait, au total, sur 170 millions d'euros.

Ces révélations ont accéléré l'enquête et expliquent les perquisitions menées simultanément ce mardi dans treize bureaux et appartements en Suisse, en Autriche et en Allemagne. Si le siège d'EADS à Berne n'a pas été concerné, trois sites de l'avionneur ont été inspectés en Allemagne, dans la région de Munich.

En Suisse, les sites visités se situent dans le canton de Nidwald, à Beckenried et au Bürgenstock. Il s'agit de deux bureaux de la société VIL Industrieberatung, dont le siège est à Hambourg, indique mardi le Tages-Anzeiger dans un second article consacré aux perquisitions. Les responsables allemands de VIL sont restés jusqu'ici injoignables et la page d'accueil de leur site Internet est «under construction». (nxp)

Créé: 08.11.2012, 12h37

Gianfranco Lande, le «Madoff de Rome» a fait perdre 225 millions de francs à de riches investisseurs italiens. Arrêté et condamné à neuf ans de prison, il vient d'admettre des liens avec la corruption d'entrepreneurs, lobbyistes et politiciens autrichiens dans le cadre de la commande au groupe EADS de 18 nouveaux avions de chasse. (Image: DR)

Articles en relation

L'Allemagne offrirait 33 appareils d'occasion

Avions de combat Alors que l'achat du Gripen suédois entre dans sa phase finale, l'Allemagne serait prête à vendre des Eurofighter d'occasion à la Suisse pour la même enveloppe budgétaire, selon Der Sontag. Plus...

Gripen, Rafale et Eurofighter à l’épreuve du feu en Libye

Evaluation des avions de combat Les trois avions en compétition en Suisse ont été engagés en 2011 lors de l’opération de l’OTAN en Libye. Un spécialiste des questions militaires français fait une évaluation de leurs performances sur le terrain. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Manifs partout en Suisse
Plus...