Passer au contenu principal

Lesbos se barricade face aux migrants

En réponse à la pression migratoire orchestrée par la Turquie, Athènes ferme ses portes. Les extrémistes de droite attisent les tensions.

Des migrants arrivés à Lesbos depuis la Turquie jeudi tentent de se réchauffer après avoir passé la nuit dehors sous la pluie. Ils font sécher tant bien que mal leurs vêtements.
Des migrants arrivés à Lesbos depuis la Turquie jeudi tentent de se réchauffer après avoir passé la nuit dehors sous la pluie. Ils font sécher tant bien que mal leurs vêtements.
AFP

L’imposant bateau militaire attend dans le port de Mytilène, à Lesbos. Le vent balaie les vagues, les chiens trottinent sur le béton, des policiers sont postés devant des barrières. Massés derrière, quelque 550 migrants, des hommes, des femmes et beaucoup d’enfants, venus majoritairement d’Afghanistan et d’Afrique, attendent et dorment dans des bus ou un petit abri du port depuis trois jours, ce vendredi. Ces passagers viennent tout juste d’arriver sur l’île. Ils font partie des 1500 personnes au total qui ont rallié la Grèce depuis la Turquie par la mer, les 1 er, 2 et 3 mars, juste après l’annonce de l’ouverture de la frontière par Ankara. Les arrivées se sont calmées, le temps s’est dégradé. Mais Lesbos, si proche des côtes turques, s’attend à voir de nouvelles embarcations accoster.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.