Passer au contenu principal

Les législatives sonnent la fin de la parenthèse Tsipras

Les conservateurs grecs reviennent au pouvoir avec la majorité absolue. Syriza, le parti gouvernemental d’Alexis Tsipras, subit une défaite cinglante.

La gauche d’Alexis Tsipras, premier ministre grec et leader du parti Syriza, sort laminée des législatives de dimanche. Les électeurs ne lui ont pas pardonné ses promesses non tenues.
La gauche d’Alexis Tsipras, premier ministre grec et leader du parti Syriza, sort laminée des législatives de dimanche. Les électeurs ne lui ont pas pardonné ses promesses non tenues.
KEYSTONE/AP/Y. KARAHALIS

Cris de victoire, embrassades, chants patriotiques à pleins poumons au siège de la Nouvelle Démocratie (ND), le parti vainqueur de ces élections législatives anticipées. Le résultat était attendu après la défaite, le mois dernier aux élections européennes, du Syriza, défaite inattendue par son ampleur et amplifiée par un tsunami électoral aussi bien au niveau municipal que régional. Mais il fallait une confirmation au niveau national. C’est fait, malgré une abstention record (44%) et un vote des jeunes pour la première fois dès l’âge de 17 ans.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.