L'Aquarius est arrivé à Valence

EspagneLes trois navires, qui transportaient 629 migrants, dont 123 mineurs non accompagnés, tous récupérés au large des côtes libyennes, sont désormais dans le port espagnol.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les 630 migrants secourus par l'Aquarius, au centre cette semaine de vives tensions sur la politique migratoire de l'Europe, sont tous arrivés dimanche dans le port espagnol de Valence. C'est l'épilogue d'une semaine d'errance en Méditerranée.

Amarré le premier avec 274 migrants dès l'aube (06h30), le navire des garde-côtes italiens Dattilo a été suivi par l'Aquarius, navire affrété par SOS Méditerranée et Médecins Sans Frontières (MSF), accueilli vers 10h30 avec 106 migrants à bord par des applaudissements nourris. Un autre navire militaire italien, l'Orione, a fermé la marche avec les 250 derniers migrants peu avant 13h00.

Pour ces 450 hommes, 80 femmes dont au moins sept enceintes, 89 adolescents et onze enfants de moins de 13 ans, tous rêvant d'une vie meilleure en Europe, l'arrivée à Valence marque la fin d'une odyssée de 1500 kilomètres. Un voyage éprouvant durant lequel ils auront été le catalyseur des profondes fractures au sein de l'Union Européenne sur la question migratoire qui sera au centre du prochain conseil européen des 28 et 29 juin.

Précédent «négatif»

«C'est la fin d'un voyage trop long», a déclaré David Noguera, président de MSF Espagne. Il s'est félicité que les migrants soient enfin «en lieu sûr» tout en tirant la sonnette d'alarme face au précédent «négatif» représenté par la fermeture des ports aux ONG de secours aux migrants.

Après un premier examen médical à bord des bateaux qui n'a révélé que des pathologies «mineures» comme des «brûlures», selon les autorités régionales, les migrants descendaient sur la terre ferme où leur situation doit être examinée au cas par cas par les autorités espagnoles. Un processus qui va prendre au total de longues heures. Des femmes enceintes et d'autres personnes nécessitant des soins ont été transférées vers des hôpitaux, selon la Croix Rouge. Des migrants ont déjà pu partir vers des hébergements provisoires.

«Même si l'Italie a raison quand elle fait valoir que les gouvernements européens ne prennent pas leur part dans la prise en charge des réfugiés, rien ne justifie le traitement dégradant infligé aux passagers de l'Aquarius», a pour sa part déclaré Karline Kleijer, coordinatrice d'urgence pour MSF. «Il est scandaleux que les autorités italiennes aient fermé leurs ports à ces 630 rescapés et les ait fait errer en mer inutilement, au nom d'un choix politique», a-t-elle ajouté.

«Bienvenue chez vous»

Certains de ces migrants seront accueillis en France, une offre saluée par le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez comme un signe de la «coopération» et de la «solidarité» européennes nécessaires face à la crise migratoire. Mais dimanche, le porte-parole du gouvernement français, Benjamin Griveaux, a estimé qu'il était «impossible» d'en déterminer le nombre.

Sur le port de Valence, une banderole clame «Bienvenue chez vous», dans différentes langues, alors que l'arrivée de l'Aquarius a déclenché un élan de solidarité. «Les gens se proposent pour tout ce qui se présente: servir de traducteur, offrir un logement», explique Johnson Tamayo, artiste de 51 ans, l'un des bénévoles mobilisés par la Croix-Rouge.

Au total, le dispositif mis en place pour cet accueil exceptionnel mobilise 2320 personnes dont un millier de bénévoles et 470 traducteurs. L'événement est ultramédiatisé, avec plus de 600 journalistes accrédités venus de nombreux pays. Sur le port, la presse, qui n'aura pas accès aux migrants, est maintenue à environ 200 mètres du quai, conformément à la volonté des autorités de respecter l'intimité des migrants.

Pas d'accès aux ports italiens

Tout juste arrivé au pouvoir, le gouvernement socialiste de Pedro Sanchez avait offert lundi d'accueillir les migrants sauvés par l'Aquarius dans la nuit du 9 au 10 juin au large de la Libye et à qui l'Italie et Malte refusaient d'ouvrir leurs ports. Un geste «humanitaire» mais aussi «politique» pour Madrid, destiné à impulser une réponse européenne commune face à la crise migratoire.

Le refus de l'Italie et de son ministre de l'Intérieur Matteo Salvini (Ligue, extrême droite) d'accueillir l'Aquarius a en effet plongé l'Europe dans une nouvelle crise sur la question migratoire. Matteo Salvini a par ailleurs réitéré samedi l'interdiction aux ONG d'accéder aux ports italiens.

Alors que les migrants de l'Aquarius sont à bon port, près d'un millier d'autres migrants sont arrivés vendredi et samedi dans le sud de l'Espagne, troisième porte d'entrée par la mer dans l'UE, à bord d'embarcations de fortune et quatre sont morts. (afp/nxp)

Créé: 17.06.2018, 17h21

Galerie photo

Migrants: la crise de l'Aquarius en images

Migrants: la crise de l'Aquarius en images Les ONG SOS Méditerranée et MSF arrêtent d'exploiter le navire humanitaire Aquarius, qui cristallisait les tensions autour de la gestion de la crise migratoire par les pays européens.

Articles en relation

La France accueillera des migrants de l'Aquarius

Espagne L'Aquarius et les deux navires transportant les 630 migrants sauvés il y a une semaine au large de la Libye sont attendus dimanche à Valence. Plus...

L'Italie interdira encore l'accès de ses ports

Migration Le ministre de l'Intérieur italien Matteo Salvini, qui a déjà refusé d'accueillir l'Aquarius, a averti que les organisations non-gouvernementales «devront chercher d'autres ports». Plus...

Aquarius: «Cette inaction de l'Europe est criminelle»

Crise migratoire Après le refus de l'Italie et Malte de recevoir son navire, l'association SOS Méditerranée lance un appel aux Etats européens. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.