Journaliste assassiné: un quatrième accusé

SlovaquieUne femme de 44 ans est suspectée du meurtre du journaliste d'investigation slovaque Jan Kuciak, selon le parquet.

L'assassinat de Jan Kuciak et de sa compagne en février avait suscité d'importantes manifestations contre le gouvernement slovaque. (Photo d'archives)

L'assassinat de Jan Kuciak et de sa compagne en février avait suscité d'importantes manifestations contre le gouvernement slovaque. (Photo d'archives) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une quatrième personne, une femme de 44 ans, a été accusée du meurtre du journaliste d'investigation slovaque Jan Kuciak, qui avait enquêté sur les liens entre la mafia calabraise et des hommes politiques, a annoncé le parquet.

L'assassinat du journaliste et de sa compagne en février avait suscité d'importantes manifestations contre le gouvernement slovaque et abouti à la démission du Premier ministre Robert Fico.

Le journal slovaque Dennik N croit savoir que cette femme a «ordonné» l'assassinat du journaliste et de sa fiancée.

«Nous pouvons confirmer que la femme identifiée comme A.Z. a été accusée du crime particulièrement grave de complicité dans le meurtre», a déclaré la porte-parole du parquet Andrea Predajnova dans un communiqué.

Selon l'avocat de la famille Kuciak, l'ancien ministre de la Justice et de l'Intérieur Daniel Lipsic, cité par la télévision locale Markiza, la suspecte a plutôt joué un rôle d'intermédiaire, «tandis que le tueur pourrait ne pas du tout connaître le commanditaire du crime».

Possible fraude fiscale

Elle travaillait en tant qu'interprète de l'italien pour l'homme d'affaires slovaque controversé Marian Kocner, dont les activités ont fait objet d'enquêtes journalistiques de Jan Kuciak.

Selon les médias locaux, le fils de Marian Kocner est marié avec la fille de la quadragénaire interpellée vendredi à Komarno (sud).

Trois hommes interpellés la veille à Kolarovo, une petite ville dans la même région à la frontière slovaco-hongroise, à l'est de Bratislava, à savoir un ancien enquêteur de la police, un ancien militaire et un homme d'affaires, ont eux aussi été accusés de «meurtre prémédité» dans l'affaire Kuciak.

Dimanche, un tribunal de Banska Bystryca a décidé la mise en état d'arrestation provisoire des quatre suspects, inculpés par la police à cette première étape de la procédure.

Le dernier article publié par Jan Kuciak, le 9 février, portait sur une possible fraude fiscale liée à un complexe d'appartements de luxe à Bratislava, au centre d'un scandale politique l'an dernier, et faisait état de transactions suspectes effectuées par des sociétés liées à Marian Kocner. (afp/nxp)

Créé: 30.09.2018, 23h56

Articles en relation

Journaliste assassiné: des suspects arrêtés

Slovaquie Un journaliste d'investigation avait été tué en février dernier avec sa fiancée. Huit suspects ont été arrêtés ce jeudi, annonce le gouvernement slovaque. Plus...

Meurtre d'un journaliste: sept suspects relâchés

Slovaquie Sept personnes arrêtées dans le cadre de l'enquête sur le meurtre d'un journaliste enquêtant sur la mafia ont été remises en liberté. Plus...

Manif en Slovaquie: «Fico couche avec la mafia»

Corruption Au moins dix mille personnes se sont rassemblées vendredi soir sur une place de Bratislava pour dénoncer la corruption et réclamer la démission du premier ministre Robert Fico. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Coronavirus et enseignement à la maison
Plus...