Passer au contenu principal

L’Italie ferme ses ports à 629 migrants sauvés des eaux

Rome et La Valette refusent d’accueillir les rescapés recueillis par l’«Aquarius». L’Espagne de Sanchez vole à leur secours.

Un groupe des 629 migrants récupérés par l’équipage de l’«Aquarius» s’apprête à monter à bord.
Un groupe des 629 migrants récupérés par l’équipage de l’«Aquarius» s’apprête à monter à bord.
Reuters

«Basta. Sauver des vies est un devoir, transformer l’Italie en un immense camp de réfugiés n’est pas une option.» Pour réduire les flux migratoires, le nouveau ministre de l’Intérieur et patron de la Ligue, Matteo Salvini, avait menacé de fermer la porte aux migrants. C’est chose faite. Depuis ce week-end, il s’obstine à refuser de laisser accoster un bateau humanitaire, l’Aquarius , qui compte 629 migrants à bord. Pourtant, le bateau a procédé à six opérations de sauvetage et de transbordement dans la nuit de samedi à dimanche, sous instructions du Centre de coordination des secours maritimes italien (IMRCC).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.