L'Iran évoque des divergences dans un contexte d'espionnage

Nucléaire iranien«Beaucoup de divergences dans les détails» doivent être réglées avant un accord nucléaire entre l'Iran et les grandes puissances d'ici au 30 juin, a souligné samedi le président iranien Hassan Rohani.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Le cadre voulu par la République islamique d'Iran est accepté par le groupe 5 1, mais il existe encore beaucoup de divergences dans les détails qui doivent être réglés», a déclaré M. Rohani lors d'une conférence de presse qui marquait le second anniversaire de son élection. «Nous ne sommes pas pressés et nous cherchons à utiliser toutes les occasions pour avoir un bon accord», a-t-il également souligné.

La délégation iranienne et celles des pays du groupe 5 1 (Etats-Unis, Russie, Chine, Royaume-Uni, France et l'Allemagne) sont actuellement réunies à Vienne pour tenter de faire progresser les négociations afin d'aboutir à un accord final. Cet accord doit garantir le caractère strictement pacifique du programme nucléaire de Téhéran, en échange d'une levée des sanctions internationales qui affectent l'économie iranienne.

Vendredi, un haut responsable russe s'est inquiété que les négociations étaient «en train de ralentir», à deux semaines de la date butoir.

Pays occidentaux visés par Rohani

M. Rohani a d'autre part critiqué les pays occidentaux qui selon lui «marchandent» en permanence sur les termes de l'accord nucléaire.

«Si l'autre partie respecte le cadre convenu et ne présente pas d'autres exigences, les différences peuvent être réglées», a assuré le président iranien, qui a souligné avoir toujours «l'espoir» de parvenir à un accord. Mais «les négociations pourraient prendre plus de temps», a-t-il aussi estimé.

Le président iranien a également affirmé que «plusieurs mois s'écouleront» entre le moment de la signature de l'accord et son application.

«Nous sommes en train d'en discuter», a déclaré M. Rohani, interrogé sur le calendrier de la levée des sanctions internationales.

Vote attendu

Selon lui, une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU annulant des résolutions précédentes sur ce dossier «sera le premier pas et sera une garantie pour l'application de l'accord».

«Ensuite, cela prendra plusieurs mois pour appliquer tous les engagements», a-t-il ajouté, en allusion aux sanctions unilatérales de l'Union européenne et des Etats-Unis.

Ces sanctions, mises en place en 2012, visaient les secteurs pétrolier et financier de l'Iran et ont plongé le pays dans une profonde crise économique.

M. Rohani a affirmé que les négociations étaient «jusqu'ici une grande victoire pour la nation iranienne». Les grandes puissances ont reconnu le droit de l'Iran à posséder un programme d'enrichissement d'uranium et les sites d'enrichissement de Natanz et Fordo resteront ouverts, a-t-il également expliqué.

Smartphones évoqués

Certains responsables iraniens ayant accès à des informations confidentielles ne pourront pas utiliser leur smartphone pour un usage professionnel, a déclaré samedi un responsable de la défense civile, le général Gholamreza Jalali, cité par l'agence ISNA.

Ces déclarations sont intervenues après que les autorités suisses et autrichiennes ont indiqué jeudi avoir ouvert, séparément, des enquêtes sur des soupçons d'espionnage informatique dans des hôtels où avaient lieu des négociations sur le nucléaire iranien. Israël est pointé du doigt par des experts informatiques.

L'Iran a demandé à l'Autriche de prendre des mesures pour protéger le site des négociations nucléaires, selon les médias iraniens.

Et les ambassades iraniennes à Berne et à Vienne ont également demandé, dans des communiqués séparés, que les gouvernements suisse et autrichien informent l'Iran «des résultats de leurs enquêtes sur l'espionnage des lieux des négociations». (ats/nxp)

Créé: 13.06.2015, 17h50

Articles en relation

Sorti de l'hôpital, Kerry s'exprime sur l'Iran

Convalescence John Kerry se rendra à Vienne «dans les prochains jours» pour poursuivre les négociations sur le nucléaire iranien. Plus...

Nucléaire iranien: le MPC ouvre une procédure pénale

Genève Le MPC a ouvert une procédure pénale contre inconnu. Il soupçonne une activité interdite d'un service de renseignement lors des entretiens sur le nucléaire iranien à Genève. Plus...

Téhéran évoque des «progrès» dans les négociations

Nucléaire iranien Alors que les pourparlers pour régler les derniers détails ont repris à Vienne, un négociateur iranien fait état de «progrès importants» dans la rédaction de l'accord final sur le nucléaire. Plus...

Vienne préférée à Genève pour la signature de l'accord?

Nucléaire iranien Selon des sources diplomatiques, l'accord sur le programme nucléaire iranien, s'il est conclu, serait plutôt signé à Vienne. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

CH: une femme sur cinq a subi des violences sexuelles
Plus...