Il tue sa femme à coups de marteau et se pend

FranceDrame familial dans la banlieue de Lyon: un père de famille a fracassé le crâne de son épouse avant de se donner la mort.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un homme de 43 ans a tué sa femme à coups de marteau avant de se suicider au domicile familial de Vaulx-en-Velin, en banlieue de Lyon, dans la nuit du 26 au 27 juin dernier, a-t-on appris vendredi auprès du parquet.

La macabre découverte est survenue au matin des faits après l'alerte d'une femme qui avait vu le mari pendu à un arbre dans le jardin de la maison familiale. D'origine albanaise et sans aucun antécédent de violences, l'homme, encore en vie puis hospitalisé, est mort des suites de ses blessures samedi dernier, a déclaré la vice-procureure de la République de Lyon, Audrey Quey, confirmant une information du «Progrès».

Crâne fracassé

Selon les premiers éléments de l'enquête, la victime, âgée de 29 ans et également de nationalité albanaise, gisait dans la cuisine, le crâne fracassé à coups de marteau. L'arme a été retrouvée à proximité de son corps.

Présentes dans la maison au moment du drame, les deux fillettes du couple, âgées de 4 et 10 ans, ont été également hospitalisées pour un bilan avant d'être placées. La raison du geste et le déroulement exact des faits restaient encore indéterminés, selon la même source.

Cent trente femmes sont mortes en 2017 en France sous les coups de leur compagnon, ex-conjoint ou petit ami, contre 123 en 2016, selon des données communiquées par le ministère de l'Intérieur. La même année, 21 hommes ont été tués par leur partenaire ou ex-partenaire.

À ces chiffres, il faut ajouter 25 enfants tués dans le cadre de violences conjugales, et 151 tentatives d'homicides au sein du couple. (afp/nxp)

Créé: 05.07.2019, 16h01

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.