Pour Florian Philippot, Marine Le Pen a rangé ses ambitions et veut gérer sa rente

FrancePour dépasser le constat d’échec du Front national, Florian Philippot crée Les Patriotes. Confession de l’ex-bras droit de Marine Le Pen.

Florian Philippot: «Le débat traumatique d'entre-deux tours est jugé raté surtout pour le comportement de Marine Le Pen.»

Florian Philippot: «Le débat traumatique d'entre-deux tours est jugé raté surtout pour le comportement de Marine Le Pen.» Image: DR/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Après avoir viré son père, Marine Le Pen a sans doute eu besoin de se recréer un cocon. C’est au moment de l’exclusion de Jean-Marie Le Pen que les anciens du FN, dont son beau-frère Philippe Olivier, un ex-mégrétiste, sont revenus dans le giron du FN!» Florian Philippot a surtout envie de parler du nouveau parti qu’il vient de créer – Les Patriotes – mais il reste marqué par cette présidentielle 2017. Et il entend défendre son bilan.

L’ex-bras droit de Marine Le Pen ne regrette rien. N’est-il pas l’homme de la dédiabolisation, celui qui a permis au Front national de passer de 15% d’intentions de vote à 33,9% pour Marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle (soit tout de même 10,5 millions d’électeurs)? D’autant que l’événement «traumatique» a changé la donne. Le débat d’entre-deux tours restera un fait marquant.

«Elle était fatiguée. Pas suffisamment préparée. Et quoi qu’en disent les gens du FN, cette stratégie d’agressivité envers Emmanuel Macron lors du débat, ce n’est pas mon idée», glisse-t-il. Selon lui, 6 à 7%, soit 2 millions d’électeurs, ont été perdus lors de ce duel TV où la présidente du FN n’a quasi pas abordé les questions sociales. «Mais d’ailleurs, ce débat est jugé raté surtout pour le comportement de Marine Le Pen.»

Souverainisme contre UE

Poussé vers la sortie en juin 2017 après la déception de ce résultat, Florian Philippot a donc pris sa liberté. Mais rien à voir avec la scission de Bruno Mégret dans les années 1990, précise-t-il. «Je ne veux pas remplacer le FN. Je veux faire autre chose. Les Patriotes sont la seule proposition souverainiste nouvelle, hors des clivages habituels gauche-droite. Nous avons dépassé la barre des 5000 adhérents et plus de la moitié d’entre eux ne viennent d’aucun parti.»

Le parti organisera son congrès fondateur en mars prochain. Pour la visibilité, Les Patriotes comptent notamment sur leurs trois eurodéputés, transfuges du FN, qui viennent d’intégrer au Parlement européen le groupe «Europe de la liberté et de la démocratie directe», constitué autour de l’UKIP de Nigel Farage.

Le Brexit en exemple

«Le Frexit (ndlr: sortie de l’UE par analogie au Brexit) reste notre priorité. Y compris pour la monnaie. Pour nous, la souveraineté ne se découpe pas en tranches», analyse Florian Philippot qui voit en la situation actuelle une opportunité alors que le paysage politique français se recompose. Mais le député européen se montre prudent sur les ambitions de son parti.

«Tout bouge en ce moment. Les Républicains comme le FN ne sont pas morts, mais il y a une nouvelle force politique à construire. Tout cela ne se fait pas en quelques jours. De toute évidence, le FN a décidé de redevenir un gros parti contestataire qui varie entre 7 à 12% et qui gère sa rente électorale. Mais il a renoncé à un rassemblement majoritaire», pense-t-il. D’ailleurs, l’ex-stratège du FN n’est pas certain que Marine Le Pen se représente à la présidentielle en 2022. (TDG)

Créé: 20.11.2017, 19h32

Articles en relation

Florian Philippot parti, le FN va-t-il se recroqueviller à 16%?

France Essay Le «gaucho-lepénisme» porté par l’ex-numéro 2 du FN a vécu. En abandonnant la ligne sociale, Marine Le Pen peut se relancer sur l’identité mais elle prend le risque de voir son parti se rétracter. Analyse. Plus...

Philippot quitte un Front national en voie de «re-radicalisation»

France Essay Entre Marine Le Pen et son bras droit, la tension n’a cessé de monter. Le «gaucho-lepénisme» porté par l’ancien numéro 2 du FN a vécu pense le politologue Dominique Reynié. Analyse. Plus...

Marine Le Pen et Florian Philippot se disputent le couscous en euros

France Essay Entre la présidente du FN et son bras droit, la tension ne cesse de monter. Drôle d’ambiance au FN sur fond de repositionnement politique. Et si le «gaucho-lepénisme» avait vécu, analyse Dominique Reynié. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Manifs partout en Suisse
Plus...