Passer au contenu principal

Un financier genevois passe 5 ans à traquer les millions détournés

Jean-François de Clermont-Tonnerre s’est battu pour laver son honneur après la chute de Hottinger & Partners.

Jean-François de Clermont-Tonnerre.
Jean-François de Clermont-Tonnerre.
DR

En 2013, les révélations sur les indélicatesses de Fabien Gaglio, un gestionnaire de fortune de Hottinger & Partners, émanation de la banque Suisse Hottinger, ébranle la place financière genevoise. Cinq ans seulement après l’affaire Madoff, les clients de l'escroc qui croyaient avoir confié leur fortune à un génie de la gestion d'actifs découvrent la supercherie. Derrière la promesse de rentabilité, un montage financier frauduleux qui consiste notamment à rémunérer les investissements des clients par les fonds procurés par les nouveaux entrants et à soutenir l’ensemble par des faux soumis à des clients de confiance.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.