Passer au contenu principal

Une Femen cible le président sortant

Une militante des Femen s'est ruée sur le président prorusse sortant dans son bureau de vote, le qualifiant de «putain de Poutine».

La militante des Femen a été placée en détention pour 48 heures. (Image - vendredi 12 janvier 2018)
La militante des Femen a été placée en détention pour 48 heures. (Image - vendredi 12 janvier 2018)
Keystone

Le président tchèque Milos Zeman, qui brigue un second mandat, a été la victime vendredi d'une action de Femen, visant à dénoncer ses positions pro-russes.

Alors qu'il s'apprêtait à voter, une jeune militante aux seins nus s'est soudainement ruée sur lui. Vêtue seulement d'un jean, elle a crié plusieurs fois «Zeman - Putin's slut» (Zeman, putain de Poutine), avant d'être rapidement maîtrisée par les gardes du corps du chef de l'Etat. Le même slogan était également inscrit sur la poitrine de la femme, qui s'était cachée au milieu des journalistes avant l'arrivée du président.

Visiblement ébranlé, l'homme politique de 73 ans, de santé fragile et qui marche avec une canne, a aussitôt quitté le bureau de vote, accompagné de son épouse Ivana. Il y est revenu au bout de quelques minutes, déjà ressaisi et de bonne humeur, affirmant qu'il se sentait «honoré par le fait d'être attaqué par le mouvement Femen, qui s'en était pris également au pape».

Une Ukrainienne

«Malgré le mouvement Femen», a-t-il affirmé, souriant, en plaçant son bulletin de vote dans l'urne.

Femen, groupe féministe radical d'origine ukrainienne présent dans plusieurs pays, a confirmé l'acte de sa militante, indiquant qu'il s'agissait d'une Ukrainienne. Celle-ci a été placée en détention pour 48 heures et risque d'être traduite devant la justice, pour trouble à l'ordre public, selon la police.

C'est «difficile à dire si cet incident peut éventuellement aider en fin de compte Milos Zeman. Mais beaucoup de gens sur les réseaux sociaux s'expriment en sa faveur, et pas seulement ses électeurs», a constaté le politologue Jiri Pehe, interrogé par l'AFP.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.