Passer au contenu principal

Quand une «fake news» sur Macron devient virale

L'information publiée par le site parodique Le Gorafi a fait le tour des réseaux sociaux, avant d'être prise par certains pour vraie...

Le futur président Emmanuel Macron, lors de sa visite à l'usine Whirlpool à Amiens, le 26 avril dernier.
Le futur président Emmanuel Macron, lors de sa visite à l'usine Whirlpool à Amiens, le 26 avril dernier.
Keystone

J’ai pas envie de lui parler, après je vais lui salir les mains»Une salariée de Whirlpool, interrogée par BFM TV, lors de la visite d’Emmanuel Macron sur le site de l’usine menacée par une délocalisation en Pologne

Alors candidat à la présidentielle, Emmanuel Macron, élu le 7 mai président de la République, a été interpellé à plusieurs reprises par des salariés de Whirlpool, à Amiens, sur le fait qu’il n’aimerait pas serrer les mains des ouvriers parce qu’elles sont sales. Cette histoire a fortement dégradé l’image du candidat. Pourtant, elle est fausse.

C’est un site parodique, Le Gorafi, qui imaginait en juin 2016 Emmanuel Macron, alors ministre de l’Economie, déclarant: «Quand je serre la main d’un pauvre, je me sens sale pour toute la journée.» Cette fausse déclaration a été partagée sur les réseaux sociaux. Par la suite, l’image du candidat s’essuyant les mains, montée juste derrière celle d’une poignée de main, venait renforcer la rumeur. En fait, le candidat venait de tenir une anguille, lors d’une rencontre avec des pêcheurs sur l’étang de l’Or, près de Montpellier.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.