Emmanuel Macron a la baraka

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le président Emmanuel Macron a définitivement la baraka. Ce qu’il a réalisé en France, il pourrait le renouveler sur le plan international. Ce jeune chef d’État qui vient de fêter ses 40 ans, encore inconnu de la plupart il y a à peine deux ans, se profile comme le leader d’opinion positive sur la scène mondiale.

Le président français se profile comme le leader d’opinion positive sur la scène mondiale

On le sent parfaitement avec la fièvre qui s’est emparée ces dernières heures avec l’annonce de la venue de Donald Trump à Davos. Le fait que le chantre américain de l’isolationnisme retrouve sur les estrades davosiennes le président français, héros optimiste de la globalisation économique, électrise l’intérêt de tous pour ce duel des styles, des idées et des personnalités.

D’autant que Macron sort d’un voyage en Chine très réussi (mis à part ses silences publics sur les droits de l’homme) où il a imposé sa posture de De Gaulle du XXIe siècle. À l’image de la grande figure tricolore qui avait redonné dans les années 60 à la France une position de puissance mondiale entre les États-Unis et l’URSS en pleine guerre froide, il parvient à placer l’Europe – et surtout la France – en interlocuteur privilégié des grandes puissances chinoises et américaines sans apparaître soumis à aucune des deux.

Le «ni de gauche ni de droite» qui a fait son succès en politique interne s’est mué en «ni États-Unis ni Chine» sur le plan mondial. Le président français incarne cette troisième voie qui doit être celle que beaucoup attendent de l’Europe. Celle d’une démocratie libérale et sociale. Et le parallèle entre les trajectoires devient presque troublant quand on les examine sous la perspective non seulement de la méthode mais aussi du contexte.

Apparu d’abord comme un très hypothétique recours possible pour les Français au mitan de 2016, Emmanuel Macron a bénéficié, lors de son ascension, d’une extraordinaire série des circonstances en sa faveur. Impopularité du président Hollande empêché de se représenter. Élimination de Juppé, le candidat centriste le plus proche de ses positions. Chute de Fillon, le favori de la droite empêtré dans ses affaires. Fiasco de la campagne de la candidate du FN, Marine Le Pen. Aussi, après des mois d’une présidentielle rocambolesque, l’hypothèse Macron est devenue une évidence. L’adhésion des électeurs n’a évidemment pas été totale mais dans le champ de ruines de la scène politique française, il est apparu comme une valeur quasi rassurante.

Deux ans plus tard, sur la scène internationale, Emmanuel Macron porte le même costume de démocrate aux vertus tranquillisantes. Face à lui, l’imprévisible président américain, Donald Trump. L’inquiétant dirigeant russe, Vladimir Poutine. Le secret régisseur de la Chine, Xi Jinping. Tandis qu’en Europe, Angela Merkel et Theresa May, les deux gouvernantes des deux grandes puissances économiques que sont l’Allemagne et le Royaume-Uni, traversent des difficultés jamais vues depuis deux décennies. Encore une fois, au-delà de la vision portée par Macron, c’est bien son image de recours raisonnable qui est son principal atout. Définitivement, les circonstances jouent encore en sa faveur: la baraka.

(TDG)

Créé: 12.01.2018, 09h13

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Tunisie: un projet de loi veut que les femmes héritent autant que les hommes
Plus...