DSK refuse de payer 75'000 euros

LuxembourgDominique Strauss-Kahn ne veut pas rembourser les 75'000 euros de retenues sur salaires que le fisc luxembourgeois lui réclame suite à la faillite de la société LSK.

L'avocat de Dominique Strauss-Kahn estime qu'il n'appartient pas au tribunal administratif de «traiter d'un contentieux ayant pour objet la responsabilité civile des représentants» d'une société vis-à-vis du fisc.

L'avocat de Dominique Strauss-Kahn estime qu'il n'appartient pas au tribunal administratif de «traiter d'un contentieux ayant pour objet la responsabilité civile des représentants» d'une société vis-à-vis du fisc. Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'ancien patron du FMI Dominique Strauss-Kahn refuse de payer 75'000 euros réclamés par l'administration fiscale luxembourgeoise depuis la faillite de la société LSK. Il y était associé à l'homme d'affaires franco-israélien Thierry Leyne, a affirmé mercredi son avocat.

Dominique Strauss-Kahn «n'exerçait aucune fonction dirigeante» au sein de cette société, a souligné Me André Lutgen, devant le tribunal administratif du Luxembourg.

Pas de la compétence du tribunal administratif

L'avocat estime qu'il n'appartient pas au tribunal administratif de «traiter d'un contentieux ayant pour objet la responsabilité civile des représentants» d'une société vis-à-vis du fisc.

Le ténor du barreau luxembourgeois a ainsi demandé que le tribunal administratif - qui pourrait rendre sa décision au cours du mois - se tourne vers la Cour constitutionnelle du Luxembourg.

L'ancien favori des primaires socialistes à l'élection présidentielle de 2012 s'était associé en octobre 2013 à Thierry Leyne, fondateur de la société financière Anatevka, après les déboires judiciaires aux Etats-Unis qui l'avaient amené à se retirer de la vie politique.

Faillite de LSK

Devenue Leyne Strauss-Kahn et Partners (LSK) et surfant sur la popularité de son nouvel associé, l'entreprise devait lancer un fonds d'investissement et devenir une banque d'affaires.

Mais elle a fait faillite en novembre 2014, quelques jours après la démission de Dominique Strauss-Kahn de ses fonctions d'administrateurs, puis le suicide de Thierry Leyne à Tel Aviv.

Le fisc exige depuis le versement de 74'792,40 euros d'impôts sur les salaires au titre de l'exercice 2014.

Au Luxembourg, cet impôt est directement prélevé par l'Etat auprès des entreprises.

Plusieurs affaires judiciaires concernant LSK et ses représentants sont pendantes devant d'autres instances judiciaires luxembourgeoises, notamment en matière commerciale. (ats/nxp)

Créé: 05.10.2016, 14h30

Articles en relation

Des juges vont enquêter sur l'ex-société de DSK

Luxembourg La société d'investissement luxembourgeoise LSK, présidée par Dominique Strauss-Kahn jusqu'en octobre 2014, est en faillite. Plus...

Escroquerie: la signature de DSK qui change tout?

Affaire LSK Dominique Strauss-Kahn nie toute implication dans l'escroquerie dont ont été victimes les clients de son fonds LSK. Mais «L'Obs» a mis la main sur des documents qui interpellent. Plus...

DSK visé par une plainte d'un ancien actionnaire

France Déposée à Paris par un ex-actionnaire, une plainte vise les anciens administrateurs, dont Dominique Strauss-Kahn, de la société d'investissement luxembourgeoise LSK mise en faillite. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Jeanne Calment est bien la doyenne de l'humanité
Plus...