Passer au contenu principal

«La démocratie plus forte que l'islamo-nazisme des terroristes»

Contre les amalgames, le député socialiste Malek Boutih ne veut pas entendre de parler de chocs des cultures. Il qualifie les terroristes de nazis et voit dans le rassemblement d’aujourd’hui le grand sursaut républicain attendu.

Keystone

Député PS de l’Essonne, Malek Boutih (50 ans) vient de ces territoires difficiles où naît souvent le jihadisme. Depuis l’attaque de Charlie Hebdo, le fondateur et ancien président de SOS Racisme est sur tous les fronts médiatiques. Ce fils d’immigrés algériens, qui a combattu au sein du PS la discrimination positive tout comme il a pris position dans les banlieues contre le communautarisme, se bat avec une énergie rare pour faire entendre la voix du «sursaut républicain». Interview.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.