Les demandes d'asile ont baissé des deux tiers en 2016

AllemagneLes demandes émanant de personnes en provenance de Syrie constituaient à elles seules 36 % des requêtes.

L'Office fédéral pour les migrations et les réfugiés (BAMF) traite actuellement 745'545 demandes.

L'Office fédéral pour les migrations et les réfugiés (BAMF) traite actuellement 745'545 demandes. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'Allemagne a accueilli 280'000 nouveaux demandeurs d'asile en 2016, a annoncé mercredi le ministre allemand de l'Intérieur. C'est un recul des deux tiers par rapport au chiffre record de 890'000 en 2015.

De janvier à décembre 2016, les demandes émanant de personnes en provenance de Syrie constituaient à elles seules 36 % des requêtes. Les pays les plus représentés sont ensuite l'Afghanistan (17%) et l'Irak (13%).

«C'est la preuve que les mesures prises par le gouvernement allemand et l'Union Européenne ont fonctionné...ces flux migratoires peuvent être régulés et contrôlés», a estimé le ministre Thomas de Maizière.

L'Office fédéral pour les migrations et les réfugiés (BAMF), chargé d'étudier les demandes d'asile, traite actuellement 745'545 demandes. La plupart ont été déposées par des migrants arrivés lors de la grande vague de 2015.

Fermeture de la route des Balkans

Ce flux a soumis l'administration, notoirement en sous-effectifs selon la presse, à une forte pression. Il a aussi retourné une partie de l'opinion contre la chancelière Angela Merkel qui avait ouvert les portes du pays aux réfugiés en septembre 2015.

Le parti bavarois CSU, l'allié conservateur de Mme Merkel, exige que le gouvernement s'en tienne à un quota annuel de 200'000 demandeurs d'asile, ce que la chancelière a toujours refusé.

La fermeture de la «route des Balkans» et la signature d'un accord controversé entre l'UE et la Turquie en mars, dont Angela Merkel a été la cheville ouvrière, ont conduit à la baisse des arrivées de migrants en provenance du Moyen-Orient et d'Afghanistan.

Allemagne en tête

Sur le plan intérieur, le gouvernement de coalition de Mme Merkel a pris également plusieurs mesures. Il a par exemple reconnu pays des Balkans comme sûrs, ce qui a facilité les reconduites à la frontière. Berlin envisage d'appliquer la même classification aux pays du Maghreb.

A l'échelle européenne, derrière l'Allemagne, l'Italie, la France puis la Grèce sont les pays où le plus de demandes d'asile ont été déposées au troisième trimestre de l'année 2016, selon l'organisme Eurostat. (ats/nxp)

Créé: 11.01.2017, 13h32

Articles en relation

Berlin tire les leçons de l'attentat du marché de Noël

Anti-terrorisme Des bracelets électroniques seront imposés à des personnes jugées dangereuses et les expulsions de demandeurs d'asile déboutés seront accélérées. Plus...

Un temps soupçonné, il craint pour sa famille

Attentat à Berlin Le demandeur d'asile libéré affirme que des membres de sa famille vivant au Pakistan ont reçu des menaces. Plus...

La Suisse accueillera 2000 réfugiés syriens

Asile Le Conseil fédéral a donné son feu vert pour la venue de 2000 personnes vulnérables ces deux prochaines années. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.