Passer au contenu principal

Pour défendre l’Occident, Steve Bannon entrera au monastère

L’ancien conseiller de Donald Trump veut ouvrir un centre de formation près de Rome pour diffuser sa pensée en Europe

La chartreuse de Trisulti va se transformer en Académie pour la défense de l'Occident judéo-chrétien.
La chartreuse de Trisulti va se transformer en Académie pour la défense de l'Occident judéo-chrétien.
DeAgostini/Getty Images

Les pins ont remplacé depuis plusieurs kilomètres les chênes lorsque, au détour d’un chemin de terre, la chartreuse de Trisulti apparaît perchée sur un éperon rocheux. Elle fut construite au XIIIe siècle au-dessus d’un sanctuaire ou, en 996, un ermite vit la vierge en apparition et une source jaillit miraculeusement. «Lourdes a copié Trisulti!» dit en plaisantant Benjamin Harnwell, le nouveau maître des lieux qui nous fait visiter ce joyau du patrimoine transalpin à 120 km de Rome: l’Église, le cloître dessiné par Michel-Ange, la bibliothèque avec ses 38 000 ouvrages antiques, l’herboristerie où les moines chartreux inventèrent la liqueur Sambuca, le jardin botanique, le réfectoire et les cellules. Un seul moine, le prieur cistercien Don Ignazio, aujourd’hui âgé de 82 ans, maintient la tradition monastique, et les kilomètres de couloir vides évoquent l’ambiance du «Nom de la rose», le roman d’Umberto Eco.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.