Passer au contenu principal

La crise politique en Italie, véritable «House of Cards»

Ce mardi, le premier ministre italien, Giuseppe Conte, fera un discours au Sénat puis pourrait remettre la démission de son gouvernement. Pour former une autre majorité ou renvoyer les Italiens aux urnes?

Giuseppe Conte, le premier ministre italien.
Giuseppe Conte, le premier ministre italien.
Reuters

«Voto o non voto?» C’est la question, simple, qui tient l’Italie en haleine depuis une bonne semaine. Depuis que Matteo Salvini, le patron de la Ligue et ministre de l’Intérieur, a décidé de lancer une motion de défiance contre le gouvernement dont il fait partie, officialisant de la sorte son divorce avec le Mouvement 5 étoiles avec lequel il dirige le pays depuis quatorze mois. En plein congé de l’Assomption, un «Ferragosto» sacré dans la péninsule.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.