Passer au contenu principal

La Cour suprême inflige un camouflet à Boris Johnson

La plus haute instance judiciaire britannique désavoue le premier ministre et relance les travaillistes.

Le président de la Chambre des Communes, John Bercow, a immédiatement annoncé une réunion imminente des élus.
Le président de la Chambre des Communes, John Bercow, a immédiatement annoncé une réunion imminente des élus.
AKMEN/AFP

John Bercow est apparu souriant comme jamais devant le parlement de Westminster. Le président de la Chambre des Communes avait clairement exprimé son mécontentement, lors de la suspension du parlement le 10 septembre. Mardi, il a accueilli avec triomphe «le jugement de la Cour suprême, selon lequel la suspension du parlement était illégale. Les juges ont réitéré le droit et le devoir du parlement de se réunir à ce moment crucial, pour surveiller l’Exécutif et obliger les ministres à rendre des comptes.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.