Passer au contenu principal

«La COP22 de Marrakech doit aussi être celle des solutions»

Le Sommet pour le climat s’ouvre à Marrakech alors que l’accord de Paris entre en vigueur. La ministre de l'Environnement française Ségolène Royal salue la dynamique.

Ségolène Royal: «Le rapport de l’OCDE montre que l’objectif des 100 milliards de dollars promis pour le financement pour le climat est en bonne voie.»
Ségolène Royal: «Le rapport de l’OCDE montre que l’objectif des 100 milliards de dollars promis pour le financement pour le climat est en bonne voie.»
Reuters

Ségolène Royal reçoit au Ministère de l’environnement à Paris. La présidente de la COP21, Conférence des Nations Unies (ONU) sur le climat, ne cache pas sa satisfaction. Depuis le vendredi 4 novembre, l’accord de Paris sur le climat, pour lutter contre le réchauffement de la planète, est entré en vigueur. «C’est une étape historique», se félicite Ségolène Royal. Pour marquer le coup, l’arc de triomphe et la tour Eiffel se sont vêtus de vert! En effet, le seuil des ratifications – 55% des émissions de gaz à effet de serre – a été atteint en moins d’un an. Cet accord de Paris définit les mesures nécessaires pour maintenir le climat en dessous des 2 degrés Celsius de réchauffement par rapport à l’époque préindustrielle. Le compte n’y est pas encore. Mais la COP22 à Marrakech (du 7 au 18 novembre) veut accentuer la dynamique vertueuse.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.