Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Le combat désespéré d'Onfray face à Le Pen, Mélenchon, Macron...

Michel Onfray: «Mélenchon a voté oui à Maastricht. Ensuite, je ne peux pas accorder ma confiance à quelqu’un qui accordait son estime en son temps au président iranien Ahmadinejad qui n’avait pas caché son désir de rayer Israël de la carte, ou qui affirme que Fidel Castro était formidable...»

Est-ce qu’il y a un parti, une personne, un moment pour lesquels vous vous auriez aimé pouvoir voter?

Vous êtes gauche 1981 et non la trahison de 1983?

Mais Benoît Hamon veut la refermer. Le revenu universel, ça vous parle?

Jean-Luc Mélenchon prône un retour de souveraineté. Cela ne vous convainc pas…

Et dans le programme de Marine Le Pen, est-ce qu’il a des choses qui vous intéressent?

Maïs il y tout de même un FN chevènementiste à travers Florian Philippot?

Mais c'est le FN social de Marine Le Pen sous influence Philippot qui tient le gouvernail...

La fin de Marine Le Pen et pourquoi?

On en revient à un problème de représentation. N’est-ce pas simplement cette Ve République qui est mal fichue et devrait passer à la proportionnelle?

Votre proposition?

Où il est élu, le FN progresse à chaque fois…

Vous êtes très sévère avec les politiques en général. Comment est-ce que vous jugez les électeurs? Malgré les affaires et sa parole parjure, François Fillon a encore un socle d’électeurs. La probité n’a plus de valeur. Comment vous réagissez à ça?

Votre scénario n’est que pessimiste…

Je ne comprends pas: vous dites que Macron va gagner. Pourtant, il est un candidat libéral, européen, pro-euro, pro ouverture de frontières, pro mondialisation. Il sera choisi par ces Français qui, selon vous, sont fâchés?

On peut aussi vous faire le reproche d'être fataliste?