Passer au contenu principal

«Les choix de Marine Le Pen validés par le vote»

Pour les politologues, le Front national (FN) s’est installé dans le paysage politique pour longtemps. La stratégie «locale» est confirmée

Marine Le Pen (ici lors de la présidentielle 2012) a réussi à accaparer une bonne partie de l'électorat patriotique, qui autrefois votait gaulliste et très à droite. Sa stratégie du maillage du territoire porte ses fruits. Avec 25% des voix, le FN réalise une progression spectaculaire.
Marine Le Pen (ici lors de la présidentielle 2012) a réussi à accaparer une bonne partie de l'électorat patriotique, qui autrefois votait gaulliste et très à droite. Sa stratégie du maillage du territoire porte ses fruits. Avec 25% des voix, le FN réalise une progression spectaculaire.

«Ce n’est peut-être pas la victoire escomptée pour le FN, mais pour Marine Le Pen, c’est encore un coup gagnant qui valide dans les urnes ses choix opérés depuis qu’elle a accédé à la présidence du parti en 2011.» Jean-Yves Camus, spécialiste du Front national (FN), décortique avec soin les résultats du 1er tour des élections départementales. Bien qu’en dessous des 30% dont le créditaient les sondages, le FN réalise avec 25% des suffrages exprimés le meilleur score de son histoire. Aussi le parti de Marine Le Pen a définitivement brisé l’habituelle bipolarisation UMP-PS qui caractérisait la vie politique française. Le tripartisme est là.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.