Berlin admet le génocide arménien, Ankara voit rouge

AllemagneLe Bundestag a adopté la résolution reconnaissant le génocide. Ankara rappelle son ambassadeur.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La quasi-unanimité des députés allemands ont approuvé jeudi une résolution qui reconnaît le génocide arménien. Le vote a provoqué la fureur de la Turquie. Ankara a aussitôt rappelé son ambassadeur à Berlin et menacé d'une riposte, en pleine crise migratoire.

La décision du Bundestag, la chambre basse du parlement allemand, va compliquer des relations déjà tendues avec Ankara, notamment sur l'application d'un accord controversé entre l'UE et la Turquie, porté par Berlin, qui a permis de considérablement réduire l'afflux de migrants en Europe. Partenaire incontournable sur ce dossier, la Turquie menace de ne pas appliquer ce pacte, faute d'obtenir à ses conditions une exemption de visas Schengen pour ses citoyens.

«Cette résolution va sérieusement affecter les liens turco-allemands», a averti jeudi après le vote le président turc Recep Tayyip Erdogan qui effectuait une visite au Kenya. Il a promis que des «démarches» seraient entreprises dès son retour en Turquie.

Le premier ministre turc, Binali Yildirim, a de son côté annoncé le rappel «pour des consultations» de l'ambassadeur de Turquie en Allemagne. Le porte-parole du gouvernement turc a qualifié d'«erreur historique» le vote du Bundestag.

Erevan salue la décision

La chancelière allemande Angela Merkel a quant à elle souligné peu après le vote auquel elle n'a pas participé que son gouvernement voulait favoriser «le dialogue entre l'Arménie et la Turquie». Les trois millions de personnes d'origine turque vivant en Allemagne en sont et restent des citoyens à part entière, a-t-elle dit.

De son côté, l'Arménie a salué «un apport appréciable de l'Allemagne à la reconnaissance et à la condamnation internationale du génocide arménien, mais aussi à la lutte universelle pour la prévention des génocides et des crimes contre l'humanité».

Le ministère arménien des Affaires étrangères déplore que «les autorités turques continuent de rejeter obstinément le fait indéniable du génocide commis par l'Empire ottoman». Erevan a souligné que les anciens alliés de la Turquie, «l'Allemagne et l'Autriche, admettent aujourd'hui leur part de responsabilité» dans ce génocide.

«Pas un tribunal»

Les députés de la chambre basse ont adopté la résolution intitulée «Souvenir et commémoration du génocide des Arméniens et d'autres minorités chrétiennes il y a 101 ans» à la quasi-majorité des parlementaires présents (une voix contre et une abstention). Des personnes présentes dans le public ont alors brandi des panneaux sur lesquels on pouvait lire «Danke».

A l'ouverture des débats, le président du Bundestag Norbert Lammert a affirmé que cette assemblée n'était pas «un tribunal» ni une «commission d'historiens». Les députés allemands prennent en revanche «leurs responsabilités» en se prononçant sur une telle résolution, a-t-il souligné. Il a déploré les «nombreuses menaces, y compris de mort» ayant visé certains députés en amont de ce débat, notamment des élus ayant des origines turques.

La majorité des orateurs a pris soin jeudi de souligner que cette résolution ne visait pas les autorités turques actuelles mais le gouvernement Jeune Turc de l'époque, responsable des massacres de 1915. Le texte dénonce aussi «le rôle déplorable du Reich allemand qui, en tant que principal allié militaire de l'Empire ottoman (...) n'a rien entrepris pour arrêter ce crime contre l'Humanité».

Manque de courage dénoncé

Si Mme Merkel n'a pas assisté aux débats, elle avait cependant soutenu la résolution au cours d'un vote-test au sein du groupe parlementaire conservateur. Mais le texte voté jeudi n'engage pas le gouvernement de Mme Merkel.

L'un des responsables du groupe d'opposition de la gauche radicale Die Linke, Gregor Gysi, a critiqué l'absence de la chancelière, comme du reste celle du vice-chancelier et chef du SPD (parti social-démocrate), Sigmar Gabriel : «Ce n'est pas particulièrement courageux», a-t-il dit.

La résolution du Bundestag constitue un pas supplémentaire vers une reconnaissance officielle en Allemagne du génocide des Arméniens. Le président allemand avait, le premier, utilisé le terme de génocide pour qualifier les massacres ayant visé les Arméniens en 1915.

Vidéo: les députés allemands votent à une majorité écrasante une résolution reconnaissant le génocide arménien

(afp/nxp)

Créé: 02.06.2016, 06h53

Articles en relation

Sommet Arménie-Azerbaïdjan après les violences

Nagorny-Karabakh Une médiation internationale débute lundi à Vienne pour trouver un accord. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mort de Moubarak
Plus...