Passer au contenu principal

Boris Johnson tente un coup face aux députés

Le premier ministre britannique a annoncé la suspension de la session parlementaire. Il espère ainsi rester maître des négociations avec l’UE.

Boris Johnson a demandé à la rein Elisabeth II de suspendre le parlement de la mi-septembre au 14 octobre.
Boris Johnson a demandé à la rein Elisabeth II de suspendre le parlement de la mi-septembre au 14 octobre.
Reuters

Boris Johnson a opté pour le conflit direct avec les députés. Mercredi, le premier ministre britannique s’est rendu auprès de la reine Élisabeth II, en vacances dans sa résidence écossaise de Balmoral, pour lui demander de suspendre le parlement de la mi-septembre au 14 octobre. Sa requête a été acceptée, si bien que les élus ne siégeront tout au plus que quinze jours avant la date du Brexit, le 31 octobre.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.