Passer au contenu principal

Boris Johnson fait hésiter les électeurs conservateurs pro-UE

À Maidenhead, représentée depuis 1997 par l’ancienne première ministre, de nombreux conservateurs hésitent à trahir leur parti lors de l’élection générale de jeudi.

Boris Johnson encourage ses militants au centre d’appel de son QG de campagne.
Boris Johnson encourage ses militants au centre d’appel de son QG de campagne.
AP/ Stansall

Ce jeudi, Harry et Sally, un couple d’une soixantaine d’années, se rendront à leur bureau de vote à Cookham, village de la circonscription de Maidenhead. Comme à chaque élection, ils traceront une croix dans la case du candidat du parti conservateur. En l’occurrence, l’ancienne première ministre Theresa May. Mais pour la première fois ils ne s’en réjouissent pas. «J’ai voté lors du référendum pour demeurer au sein de l’Union européenne et je continue à penser que ce serait la meilleure chose pour le pays, assure Harry. Mais le parlement est bloqué et le pays avec lui. Il faut donc que le Brexit ait lieu pour que le pays puisse repartir de l’avant et que le gouvernement se préoccupe un peu du reste. Enfin, j’hésite un peu. Mon épouse encore plus.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.