L'avocat de Tapie était bien en cheville avec l'arbitre

AffaireContrairement à ce qu'affirme Bernard Tapie, son avocat a été en contact avec Pierre Estoup, arbitre dans l'affaire Tapie/Crédit Lyonnais. Le Monde en a la preuve.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le «document 45, une lettre de Me Lantourne (Maurice Lantourne, avocat de Bernard Tapie, n.d.l.r.) à M. Estoup (Pierre Estoup, arbitre de l'affaire Tapie-Crédit Lyonnais, n.d.l.r.), datée du 12 septembre 2006 [...] est en contradiction avec les déclarations des intéressés relatives à leurs liens».

Voilà ce qu'a écrit la juge Annie Rochet, suite aux récentes perquisitions qui ont eu lieu au cabinet d'avocats où travaillait à l'époque le conseil de Bernard Tapie, comme le révèle Le Monde daté du mardi 30 juillet 2013.

Résumé de l'affaire. En juillet 2008, la sentence arbitrale de l'affaire opposant le Crédit Lyonnais à Bernard Tapie accorde à ce dernier plus de 500 millions de francs suisses (405 millions d'euros). Au passage, son avocat Maurice Lantourne touche plus de 3 millions de francs d'honoraires (2, 5 millions d'euros) et l'arbitre, Pierre Estoup, près de 400'000 francs.

Les deux hommes de loi jurent mordicus ne pas s'être entendus au préalable sur cette affaire. Tout juste ont-ils dû travailler, assurent-ils, à trois reprises ensemble par le passé: entre 1999 et 2002.

«Affaire B.T»

Or, les différents documents, trouvés lors des récentes perquisitions des 3, 4 et 8 juillet dont Le Monde a eu connaissance, prouvent que les hommes ont correspondu à plusieurs reprises avant l'arbitrage, en septembre 2006 et janvier 2007. Pire, cette correspondance concernerait directement l'affaire Tapie. L'une des lettres portant comme objet: «Affaire B.T».

Cerise sur le gâteau, selon d'autres documents trouvés sur place, les deux hommes se sont non seulement écrits mais se sont aussi rencontrés; moins d'un an avant l'arbitrage, en septembre 2006, mais aussi quatre ans auparavant, en octobre 2004, où Bernard Tapie et Pierre Estoup se sont rendus à une réception sur invitation de Maurice Lantourne. (nxp)

Créé: 29.07.2013, 11h56

Galerie photo

Les biens de Bernard Tapie

Les biens de Bernard Tapie La justice a décidé de saisir certains biens de Bernard Tapie dans le cadre de l'enquête sur l'arbitrage controversé de son litige avec le Crédit Lyonnais sur la revente d'Adidas.

Articles en relation

«Je ne peux même plus faire un chèque de 10 euros»

Bernard Tapie Interrogé sur iTélé, Europe 1 puis TF1, Bernard Tapie a mené mercredi une contre-offensive médiatique. L'homme d'affaires envisage de contester la saisie de ses biens. Plus...

Après la saisie de ses biens, Bernard Tapie se défend

France Lors d'un entretien à i-Télé, Bernard Tapie a fait preuve d'éloquence pour se défendre. Il a par ailleurs déclaré qu'il était prêt à s'impliquer à Marseille pour faire baisser le FN. Plus...

Les biens de Bernard Tapie qui ont été saisis

France Les juges considèrent, selon le quotidien «Le Monde», que Bernard Tapie a été «le principal bénéficiaire des sommes versées». Plus...

Le site affairetapie.info est encore en chantier

Internet Invité sur le plateau du journal de 20 heures de France 2 mardi, Bernard Tapie a promis le lancement d'un site web consacré à sa défense. Pour en savoir un peu plus sur une affaire complexe, il faut encore attendre. Plus...

Bernard Tapie dénonce «un complot»

Affaire du Crédit Lyonnais L'homme d'affaires, mis en examen pour «escroquerie en bande organisée», a affirmé lundi soir à France 2 que l'enquête sur la sentence arbitrale dont il a bénéficié à propos de la vente d'Adidas était «un complot». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Etude: les Suisses champions du monde pour restituer un portefeuille perdu
Plus...