Le rendez-vous Valls-Hollande a été «décalé»

FranceLe rendez-vous entre le président François Hollande et le ministre de l'Intérieur Manuel Valls, prévu ce lundi à 10 heures, a été «décalé», a-t-on appris dans l'entourage du ministre.

Le ministre de l'Intérieur français, Manuel Valls

Le ministre de l'Intérieur français, Manuel Valls Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il y aura bel et bien un rendez-vous entre le président François Hollande et le ministre de l'Intérieur Manuel Valls, mais il a été «décalé», a affirmé l'entourage du ministre. A l'origine, la rencontre devait avoir lieu à 10 heures.

Une autre rencontre sur fond de rumeurs de remaniement, entre Jean-Marc Ayrault et Manuel Valls, programmée à 8h30 lundi à Matignon, avait déjà été «reportée à plus tard dans la journée», selon les services du Premier ministre.

Outre ce rendez-vous «décalé» avec Manuel Valls, François Hollande a rencontré le premier ministre Jean-Marc Ayrault pendant près de deux heures à l'Elysée pour évoquer les conséquences de la lourde défaite de la majorité aux élections municipales, a-t-on appris de source gouvernementale.

La source n'a pas précisé si leur discussion avait porté sur un remaniement gouvernemental. Après la déroute des socialistes aux élections municipales au cours desquelles 155 villes de plus de 9000 habitants ont basculé de gauche à droite, les rumeurs de remaniement se sont en effet intensifiées.

Hollande devrait s'expliquer à la télévision

Le ministre de l'Agriculture et proche de François Hollande, Stéphane Le Foll, a annoncé en début de matinée que le chef de l'Etat prendrait la parole «sans doute à la télévision» pour «s'expliquer» après la défaite électorale de son camp.

«Il prendra la parole, je ne sais pas quand, sans doute à la télévision pour s'expliquer», a-t-il dit sur RTL, ajoutant qu'il «imaginait» aussi qu'un remaniement serait annoncé par le président.

En coulisses, les tractations allaient bon train. Les écologistes, membres de la majorité, ont, par la voix du président des sénateurs EELV, Jean-Vincent Placé, menacé: «Je dis stop au pacte de responsabilité. Il est invotable et il ne sera pas voté par la majorité». Les écologistes revendiquent en outre un troisième portefeuille ministériel.

Le numéro un du PS, Harlem Désir, a réclamé que le pacte de responsabilité soit «complété par une aide pour les ménages», qui prendrait la forme d'un «allègement de cotisations salariées». (afp/nxp)

Créé: 31.03.2014, 13h23

Articles en relation

Hollande pressé d'agir après la débâcle aux municipales

France Le remaniement du gouvernement français devrait intervenir rapidement, sans doute dès ce lundi, au lendemain de la lourde défaite des socialistes aux municipales. Plus...

La gauche perd Saint-Julien-en-Genevois et Ferney-Voltaire

Elections municipales françaises Il n’y aura donc pas de maire frontiste en Haute-Savoie. A Cluses, Dominique Martin arrivé en tête au premier tour loupe le coche à 220 voix près. Plus...

L'extrême droite française au défi de faire ses «preuves»

Municipales Quasiment absent depuis plus de dix ans du paysage politique local en France, le Front national fait son retour avec une quinzaine de mairies remportées dimanche. Plus...

Le FN ravit au moins 10 mairies, Paris reste à gauche

Elections municipales La gauche perd 155 villes de plus de 9000 habitants tandis que le FN en remporte au moins 14 de la même taille. Et des dizaines de villes françaises de plus de 30'000 habitants ont basculé de gauche à la droite traditionnelle. Plus...

Anne Hidalgo, première femme maire de Paris

Municipales françaises Fille d'immigrés espagnols, féministe et discrète apparatchik du Parti socialiste, Anne Hidalgo va devenir à 54 ans la maire de Paris. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Cycle genevois toujours aussi inégalitaire
Plus...