Passer au contenu principal

L’argent de Juan Carlos caché en Suisse agite l’Espagne

Podemos réclame l’ouverture d’une commission d’enquête suite aux révélations de la «Tribune de Genève» sur les 100 millions dissimulés en Suisse par l’ancien roi d’Espagne.

L’immunité de Juan Carlos, reconduite sur vote du parlement après son abdication, pourrait faire obstacle à la justice.
L’immunité de Juan Carlos, reconduite sur vote du parlement après son abdication, pourrait faire obstacle à la justice.
Oscar Gonzalez/NurPhoto

L’onde de choc se poursuit en Espagne, après les révélations publiées mercredi par la «Tribune de Genève» concernant la fortune suisse de l’ancien roi d’Espagne. Alors que la presse et la télévision espagnoles relayaient l’information, tout spécialement en Catalogne, les principaux partis politiques ont accueilli la nouvelle avec circonspection. Ils ont d’abord observé un silence prudent, face à l’annonce de l’enquête ouverte, en Suisse, autour des 100 millions de dollars versés depuis l’Arabie saoudite, en 2008, sur un compte caché à Genève du roi Juan Carlos d’Espagne, qui a été chef de l’État pendant près de quarante ans (1975-2014).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.